Les Australiens Clancy et Artacho remportent le tour du monde de beach-volley

05/03/2021 à 02:40 CEST

Efe

Les Australiennes Taligua Clancy et Mariafe Artacho ont effectué deux retours spectaculaires pour battre les Brésiliennes Agatha Bednarczuk et ‘Duda’ Santos ce dimanche 19-21, 22-20, 16-14 et remporter le tour du monde de beach-volley.

Lors de la finale de la troisième des trois séries consécutives du circuit dans la station balnéaire mexicaine de Cancun, les Brésiliens, troisièmes du classement mondial, sont venus par derrière, ont profité des erreurs de leurs rivaux et ont remporté le premier set 21-19.

L’histoire s’est inversée pour le reste du match, les Sud-Américains ont imposé leur classe au départ et les Australiens sont venus par derrière, avec un meilleur jeu au moment critique.

Au deuxième quart-temps, avec le tableau de bord contre 15-19, les Australiens ont montré une défense impénétrable et ont placé leurs tirs dans la zone du personne pour faire match nul 19-19 et s’imposer avec proéminence dans les filets de Clancy, qui a profité de sa grande stature pour faire quelques blocs décisifs.

Encore une fois dans le troisième, le Brésil a mené 7-3. Avec la grande défense d’Artacho, ils ont égalé 8-8, à partir de laquelle le match était égal jusqu’à ce que, avec le score de 15-15, Artacho termine dans le no man’s land et Clancy bloque à nouveau avec précision pour remporter la médaille d’or.

Dans le duel pour le bronze, les Américaines Alix Klineman et April Ross, deuxièmes au classement mondial, ont battu les Canadiennes Sarah Pavan et Melissa Humana-Paredes, premières du classement, 21-16, 21-15.

La finale masculine a été remportée par le couple qatari de Cherif Younousse et Ahmed Tijan, 21-15, 21-12 contre les Russes Konstantin Semenov et Ilya Leshukov.

Après avoir perdu les deux premières finales du circuit, Younusse et Tijan ont montré un jeu presque parfait, avec une bonne mobilité et une bonne efficacité en attaque. Dans les deux sets, ils en ont profité tôt et l’ont gardé.

Le circuit mondial comptait pour la première fois trois arrêts consécutifs au même endroit, dans une bulle à Cancun avec un sac de 900 000 $.