Les chances d’un siège Alfa Romeo Racing 2022 sont « fondamentalement aucune »

Oscar Piastri ne pense pas qu’il soit toujours en lice pour conduire pour Alfa Romeo en 2022, il se concentre donc plutôt sur un rôle de réserve alpine.

L’actuel leader du championnat de Formule 2 et junior alpin est l’un des nombreux pilotes liés à Alfa Romeo la saison prochaine, avec le siège d’Antonio Giovinazzi en finale qui est potentiellement à gagner.

Piastri a récemment été ramené dans la conversation, les discussions sur Guanyu Zhou et Alfa Romeo étant un accord conclu, tandis que Colton Herta d’IndyCar est également devenu un concurrent grâce aux liens de Michael Andretti avec l’achat d’une participation majoritaire dans l’équipe Alfa Romeo.

Piastri a cependant réaffirmé qu’il ne se considérait pas comme un concurrent malgré les récents développements.

« Mes chances d’être en F1 l’année prochaine sont extrêmement faibles, je pense fondamentalement aucune », a-t-il déclaré dans une interview avec JAM Sports Management, publiée sur son propre site Web.

« Je connais [Guanyu] Zhou a été très fortement lié à ce siège et aussi [Antionio] Giovinazzi est là en ce moment.

« Je ne pense pas du tout que je serai dans ce siège, je pense que c’est la seule opportunité pour l’année prochaine. Je serais agréablement surpris si c’était moi qui occupais ce siège pour l’année prochaine.

Obtenez le nouveau look de la marchandise Alpine via la boutique officielle de la Formule 1

Alpine a un peu mal à la tête de ses jeunes pilotes et de leur trouver une voie vers la Formule 1, comptant à la fois Zhou et Piastri dans leurs rangs.

Il n’y a pas d’ouverture dans la gamme Alpine F1, donc pour 2022, Piastri fait pression pour devenir pilote de réserve et figurer dans certaines sessions FP1.

« Je pense que l’objectif le plus réaliste est d’être la réserve d’Alpine pour l’année prochaine », a-t-il confirmé.

« Parce qu’en fin de compte, je suis toujours très lié à eux et très reconnaissant de leur soutien, et je pense que c’est réciproque.

« Je pense donc que l’étape la plus logique est d’essayer de devenir pilote de réserve pour l’année prochaine et de voir quel type de programme nous pouvons proposer pour l’année prochaine, et j’espère faire des essais et des sessions FP1.

« Et puis essayez d’obtenir un siège de F1 pour l’année suivante pour 2023. »

Bien qu’il ne soit pas ravi de l’idée, Piastri est prêt à accepter une année d’inactivité, similaire à la situation d’Alex Albon qui reviendra en F1 en 2022 avec Williams, après une saison en tant que pilote d’essai et de réserve de Red Bull après avoir été rétrogradé de sa course. siège là-bas.

Cependant, deux ans sur la touche ne seront pas acceptés par Piastri.

« Je ne suis pas content de prendre un an, mais j’accepterai d’en prendre un, mais je ne suis pas prêt à prendre deux ans », a-t-il déclaré.

« Je pense que l’année prochaine je suis d’accord si je dois rester sur la touche, mais je vise définitivement un siège en 2023. »

Share