in

Les confessions de Conte dans ‘La Gazzetta’

10/06/2021 à 19h50 CEST

Oui ok Antonio Conte n’est généralement pas de ceux qui se mordent la langue Face à la presse, l’entraîneur italien s’est ouvert comme jamais auparavant avec ‘La Gazzetta dello Sport’ pour parler de son passé, présent et futur dans le football.

Ayant quitté l’Inter à la fin de la saison, Conte a clairement indiqué qu’il était triste de revenir à Milan : « Jusqu’à il y a quelques jours, nous fêtions le Scudetto. Atterrir ici me donne un sentiment particulier, je ne peux pas le nier& rdquor ;.

Pourtant, interrogé sur les propos de Massimo Moratti, Antonio n’a pas hésité. Le président de l’Inter a glissé que le projet de Conte pourrait être épuisant à l’avenir, et c’est pourquoi ils ont décidé de partir.

« Ceux qui se sentent stressés à ces niveaux, simplement parce qu’ils sont appelés à faire de leur mieux dans leur rôle, peuvent ne pas mériter d’être ici. Oui J’veux pas être populiste, mais laissons le stress à ceux qui doivent ramener le pain à la maison& rdquor;, tourné.

VOTRE MESSAGE AUX ‘SPURS’

On a également beaucoup parlé de la rupture des négociations de Conte avec Tottenham. Daniel Levy, président des « éperons », a souligné que les attentes économiques étaient très élevées de la part de l’Italien.

« Le marché fait les chiffres, les résultats obtenus, le travail fait au fil des années les fait. Je gagne beaucoup, mais les équipes avec moi gagnent plus& rdquor;, a mis en évidence ce qui s’est passé.

« J’aime les défis, même dans les clubs où nous sommes favoris pour gagner. Mais s’il y a quelque chose qui ne me convainc pas, je préfère ne pas accepter ou ne pas continuer, au-delà de tout compromis précédemment proposé & rdquor;, s’installe Conte.

Poids pour demain vendredi 11 à Berazategui