Les constructeurs de F1 veulent que les nouveaux entrants paient des « frais d’engagement » · .

Les constructeurs de moteurs existants de Formule 1 souhaitent que tout nouveau participant paie des « frais d’engagement » pour garantir sa participation aux futurs championnats, a appris ..

Les discussions autour du prochain paquet de règles de moteur du sport se sont poursuivies lors d’une réunion à Monza ce matin. Parmi les propositions déposées figurait un plan visant à abandonner la technologie de récupération d’énergie thermique connue sous le nom de MGU-H des unités de puissance de F1.

Les constructeurs participant actuellement à la F1 ont beaucoup dépensé pour développer le MGU-H et ne sont pas prêts à le laisser tomber sans une garantie ferme d’un autre constructeur pour entrer dans le sport. Ils veulent que tous les nouveaux arrivants paient des frais d’engagement substantiels.

Le groupe Volkswagen et sa marque Audi sont connus pour être impliqués dans les discussions autour des règles de la F1.

Deux autres points de friction importants ont été rencontrés au cours des négociations.

Une préoccupation est de savoir si Red Bull, qui reprendra la production et la fourniture de groupes motopropulseurs de Honda après que le constructeur aura quitté le sport à la fin de l’année, devrait être considéré comme un constructeur actuel ou un nouveau, et doit donc payer les frais. Red Bull, qui construit une nouvelle usine Powertrains dans sa base de Milton Keynes, fait valoir qu’il devrait être considéré comme un constructeur existant, un point de vue contesté par Mercedes.

Un autre sujet de litige concerne le calendrier d’introduction des nouvelles règles relatives aux moteurs. La formule actuelle du moteur doit être remplacée en 2025. Cela tombe après la fin de l’actuel accord Concorde, qui définit la manière dont le sport est régi.

Les constructeurs existants souhaitent que les nouvelles règles entrent en vigueur tant que l’accord de gouvernance actuel est en place, afin que la FIA ne puisse pas imposer unilatéralement une chance drastique dans la réglementation. . comprend que la possibilité de prolonger l’accord Concorde d’un an a également été discutée lors de la réunion.

Le directeur de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, a confirmé hier que les constructeurs existants envisageaient des concessions visant à augmenter le nombre de fournisseurs de moteurs dans le sport.

« Le MGU-H va être abandonné si nous pouvons trouver l’alignement de nombreux autres points », a déclaré Wolff. « Je pense que c’est un compromis – je ne peux parler pour personne d’autre mais chez Mercedes, nous sommes prêts à entrer afin de faciliter l’entrée du groupe Volkswagen. Mais il y a plusieurs autres sujets sur lesquels un compromis doit être trouvé.

La FIA et la Formule 1 ont publié une déclaration commune à l’issue de la réunion. « Aujourd’hui, une réunion a eu lieu entre la FIA, la Formule 1 et les fournisseurs de groupes motopropulseurs existants et potentiels sur le nouveau groupe motopropulseur potentiel », a-t-il déclaré.

« La discussion a été positive et des progrès ont été réalisés – certains détails restent à régler, mais nous nous attendons à ce qu’ils soient résolus dans les semaines à venir. »

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

Grand Prix d’Italie 2021Parcourir tous les articles du Grand Prix d’Italie 2021

Partagez cet article de . avec votre réseau :

Share