Les cotisations de UP Discoms aux gencos gérés par l’État atteignent un montant stupéfiant de 17000 cr

Le coût d'achat d'électricité s'élève à environ Rs 60 000 crore par an, contre cela, les revenus épongés sont d'environ Rs 40 000 crore par an.Le coût d’achat d’électricité s’élève à environ Rs 60 000 crore par an, contre cela, les revenus épongés sont d’environ Rs 40 000 crore par an.

Les sociétés de distribution d’électricité de l’Uttar Pradesh (décomptent) les cotisations aux services publics de production gérés par l’État, tels que l’Uttar Pradesh Rajya Vidyut Utpadan Nigam (UPRVUNL), UP Power Transmission Corporation (UPTCL) et UP Jal Vidyut Nigam ont grimpé à Rs 17000 crore.

Bien que le programme d’injection de liquidités du Centre dans le cadre du paquet Atmanirbhar Bharat ait aidé ces discomptes à faire baisser leurs cotisations aux unités du secteur public central (CPSU) et aux producteurs d’électricité indépendants (IPPS) de Rs 27000 crore à Rs 5688 crore à la fin de mars 2021, les cotisations restent incroyablement élevées.

S’adressant à FE, M Devaraj, président de l’UPPCL ainsi que les services publics des trois États, a déclaré que si les discomptes devaient à UPRVUNL Rs 10500 crore, les cotisations de l’UPTCL s’élevaient à Rs 5800 crore et celle de l’UPJVN à Rs 650 crore. On peut mentionner qu’UPRVUNL est une société d’État à 100% d’énergie thermique, d’une capacité de production de 5474 MW. Elle exploite quatre centrales thermiques dans l’État, Anpara, Obra, Harduaganj et Parichha.

«En fonction de la disponibilité des fonds, nous essayons également de donner de l’argent aux gencos de l’État pour répondre à leurs besoins, mais en fin de compte, tout se résume à des revenus. Plus nous obtenons de revenus des consommateurs, plus nous pouvons les transmettre aux différents générateurs », a déclaré Devaraj.

Les dépenses totales de l’UPPCL, y compris le fonctionnement et l’entretien, sont d’environ Rs 77 000 crore par an, contre lesquelles il obtient une subvention gouvernementale d’environ Rs 12 000 crore. Le coût d’achat d’électricité s’élève à environ Rs 60 000 crore par an, contre cela, les revenus épongés sont d’environ Rs 40 000 crore par an.

«Il y a généralement un écart de Rs 1 200 crore à Rs 1 500 crore par mois entre le coût d’achat d’électricité et les revenus réalisés par les consommateurs. Avec les revenus actuels, il est même difficile de répondre aux salaires des employés. Donc, éponger les revenus est notre plus grand défi. Pour cela, nous essayons également de suivre les consommateurs illimités et ceux qui n’ont jamais payé de factures. Mais, dans le scénario actuel de Covid, nous ne pouvons pas faire grand-chose. Notre objectif principal à l’heure actuelle est de maintenir l’approvisionnement. Une fois que les choses s’amélioreront, nous commencerons à nous concentrer sur d’autres choses », a déclaré Devraj, ajoutant que si la demande de pointe d’électricité est d’environ 20 000 MW, la composition des consommateurs a changé en raison de Covid-19.

«La plupart des établissements commerciaux sont fermés maintenant, et il y a plus de demande du côté intérieur, qui est un secteur subventionné. Par conséquent, atteindre les objectifs de revenus est devenu encore plus difficile », a-t-il ajouté.

S’adressant à FE sous couvert d’anonymat, un responsable de l’UPRVUN a déclaré que l’UPPCL débloquait autant d’argent à l’entité que nécessaire pour répondre à ses besoins de base. «Seul le montant requis pour faire fonctionner une centrale électrique, y compris l’argent pour le charbon, les frais d’établissement, les fonds pour le fonctionnement et l’entretien et les remboursements de prêts bancaires pour les nouveaux projets en cours, comme Anpara D, Parichcha, l’extension de Harduaganj, etc. », a-t-il dit, ajoutant que si beaucoup de pression est exercée pour effacer les cotisations des PCUS et de l’IPPS, personne ne semble se soucier de dégager les cotisations des gencos de l’État, principalement parce qu’il s’agit d’une entité interne.

Fait intéressant, alors que toutes les sociétés de production obtiennent un rendement des capitaux propres de 14% (RoE), le RoE d’UPRVUNL n’est que de 2%. “Étant donné que le capital appartient au gouvernement, le conseil d’administration de l’UPRVUN a décidé il y a quelques années qu’il ne faudrait que 2% du RoE”, a déclaré la source, demandant l’anonymat.

Obtenez en direct les cours des actions de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles des introductions en bourse, les introductions en bourse les plus performantes, calculez votre impôt à l’aide du calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants du marché, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.