Les débuts de Shy Gabriel Deck en NBA avec le Thunder

Les Thunder ont un nouveau joueur dans leurs rangs et il le sera, à moins qu’ils ne coupent son contrat tôt, pour les trois prochaines saisons et le reste. C’est Gabriel Deck, qui après un match clé à Istanbul avec le Real Madrid a conclu un accord avec la franchise américaine pour réaliser son rêve.. Il est déjà dans la meilleure ligue du monde et il joue déjà, ce qui n’est pas la même chose. L’attaquant relevé à Santiago del Estero est passé par une épreuve dans les derniers jours: presque un mois à attendre que tout se passe bien, d’abord avec le visa puis avec les tests de coronavirus. Il a fallu six tests négatifs depuis qu’il a mis les pieds à Oklahoma City et il n’a pu avoir qu’une séance de tir léger avec ses nouveaux coéquipiers, alors les débuts ont été pris avec des pincettes. Mais Mark Daigneault, son entraîneur actuel, le voulait le plus tôt possible et il l’a fait. À la première occasion, sur le terrain.

La technique Il l’a félicité après la journée: “Il est extrêmement compétitif et un joueur d’équipe. De plus, son jeu a pu évoluer dans un environnement de haut niveau. Il est grand et fort, il sait jouer et il trouvera un moyen. pour s’inscrire dans le schéma. “

Deck est entré dans la Chesapeake Energy Arena en tant que remplaçant pour augmenter sa contribution à quinze minutes contre les Pélicans, le rival qui a remporté une victoire dans laquelle leur vie était bien plus que le Thunder.. “ Tortu ” est allé contre Zion Williamson, l’une des étoiles montantes de la NBA, et a marqué vos deux premiers points. Contre le génie il ne pouvait guère faire plus, ils lui ont mis un premier test de ceux qu’ils donnent pour passer les oppositions. Il a raté ses quatre autres coups dans le panier, dont trois de l’extérieur de l’arc, mais c’était aimé avec une assistance au dos pour Isaiah Roby à pendre du cerceau à deux mains.

La nuit, cependant, a été plus positive pour l’équipe adverse. Les Pélicans, sur le fil pour voir s’ils vont ou non à un tour supplémentaire pour se battre pour le titre, n’ont pas pu échouer. Et ils venaient de perdre à Denver 24 heures plus tôt, ce qui était une pierre de plus sur la route. Ils ne sont pas devenus nerveux et ont sorti l’huile pour laquelle ils étaient venus. 95-109 sur le tableau de bord avec une supériorité notable pendant pratiquement tout le match contre un Thunder qui ne joue plus rien et qui incorpore des joueurs pour les tester, comme Gabriel Deck. Le premier arreón et le second coïncidaient avec les deux premiers trimestres. Ils se sont classés très rapidement avec des écarts de plus de dix points et ne se sont affaiblis que dans une troisième période où ils ont vu leur position dans le match menacée de manière tiède. Williamson (27) et Ingram (23) étaient les meilleurs, avec l’Espagnol Willy Hernangómez dans un double-double (13 + 10) et les accompagnant en partant.