Les deux héros locaux ont pris les premières positions des deuxièmes essais libres

14/05/2021 à 15:37 CEST

.

Le français Johann Zarco (Ducati Desmosedici GP21) et Fabio Quartararo (Yamaha YZR M 1) a fait la séance plénière à l’issue de la première journée d’essais du Grand Prix de France MotoGP qui se déroule ce week-end sur le circuit du Mans, sans présence du public en raison de l’aggravation de la situation de la pandémie en France.

Zarco a réalisé un meilleur temps sur son avant-dernier tour de 1: 31,747, à peine 95 millièmes de plus que son compatriote Fabio Quartararo, qui avait été le plus rapide pendant presque tout le deuxième tour.

Comme cela s’est produit en Moto3, lors du premier changement, tous les pilotes MotoGP ont “jeté à la poubelle” les records de la première séance gratuite, pouvant rouler avec l’asphalte complètement sexe au début de la deuxième séance, dans laquelle le premier à marquer la référence, comment pourrait-il en être autrement, était le français Fabio Quartararo (Yamaha YZR M 1).

Quartararo roulé en 1: 33.025, près de cinq dixièmes de seconde devant l’Espagnol Alex Rins (Suzuki GSRX RR), 1: 33,478, et plus d’une seconde par rapport à Maverick Viñales (Yamaha YZR M 1), qui sur son prochain tour, le quatrième, avait déjà neuf millièmes de retard sur le pilote Suzuki.

Mais il n’a pas fallu longtemps pour baisser à nouveau son record Fabio Quartararo, qui dans le quatrième tour a arrêté le chronomètre à 1: 32.689, à nouveau poursuivi par Alex Rins Oui Maverick Viñales, tandis qu’un autre Espagnol, Aleix Espargaró (Aprilia RS-GP), il s’écraserait au cinquième tour au virage trois et devait retourner à son atelier sur la voie de service à la recherche de sa deuxième moto.

Et ce n’était pas la dernière chute de l’aîné des frères Espargaro, que la semaine prochaine il devra opérer ses problèmes avec le «syndrome des loges» dans son bras droit, car quelques minutes plus tard et au même moment, tourner trois ans, il redescendrait dans son désespoir, bien que cette fois il a pu regagner son atelier sur son Aprilia.

MotoGP sur DAZN disponible en direct et à la demande. Abonnez-vous et commencez votre mois gratuitement

À ce même moment, au troisième virage, le leader mondial, l’Italien, est tombé au sol peu de temps après. Francesco “Pecco” Bagnaia (Ducati Desmosedici GP21).

Quartararo Il a de nouveau abaissé son record personnel en tirant 1: 32.120, ce qui lui a donné un avantage de près de six dixièmes de seconde sur son poursuivant immédiat, le Japonais. Takaaki nakagami (Honda RC 213 V), devant Alex Rins, Pecco Bagnaia, Maverick Viñales, Joan Mir, Johann Zarco et l’espagnol Pol Espargaro Oui Marc Márquez, de l’équipe repsol Honda, et Alex Marquez (Honda RC 213 V).

Marquez Il était un autre des protagonistes involontaires de la séance, bien que dans son cas il ne soit pas tombé car il est allé tout droit au huitième virage et est pratiquement retourné à son atelier pour vérifier l’état de sa motocyclette.

Un autre qui a testé la dureté de l’asphalte était le grand favori local, Fabio Quartararo, qui est tombé au virage trois, comme presque tout le monde – a également subi un accident à ce moment-là peu de temps après Alex Rins-, et il n’a pas pu redémarrer la motocyclette pour retourner à son atelier et pouvoir réparer les dommages, alors que sa première position ne semblait pas être un danger, alors qu’il devait retourner sur la voie de service pour monter sur sa deuxième motocyclette.

Un autre de ceux qui sont allés au sol dans ces moments était l’Australien Jack Miller (Ducati Desmosedici GP21), dans son cas au septième virage, bien qu’il ait pu récupérer la moto, la démarrer et retourner à son atelier, bien qu’à ce moment-là il était treizième et sortait du deuxième classement direct.

Viñales a réussi à gagner la position un Nakagami se classer deuxième mais à plus de quatre dixièmes de seconde du record de Quartararo, qui est resté solide en première position jusqu’à la chute du drapeau à damier, malgré le fait que certains de ses tours les plus rapides ont été annulés par la Direction de Course lorsqu’ils ont dépassé les limites du circuit.

Quartararo a amélioré son record personnel pour rouler en 1: 31,842 presque dans le même tour où le champion du monde Joan Mir (Suzuki GSX RR) est également passé par les étages, bien que dans le huitième virage, et son compatriote Johann Zarco (Ducati Desmosedici GP21) a terminé deuxième, mais toujours avec un tour rapide dans lequel il a grimpé à la première place en courant à 1: 31,747.

La troisième place est revenue aux Espagnols Maverick Viñales, suivi par Pol Espargaro (Repsol Honda RC 213 V), l’italien Franco Morbidelli (Yamaha YZR M 1), portugais Miguel Oliveira (KTM RC 16), Australien Jack Miller (Ducati Desmosedici GP21), Marc Márquez (Repsol Honda RC 213 V), Valentino Rossi (Yamaha YZR M 1) et Nakagami mis dans le deuxième classement direct.

Les deux pilotes Suzuki en ont été exclus, Alex Rins -11e- et Joan Mir -treizième-, en plus de “PeccoBagnaia, Aleix Espargaró ou le sud-africain Classeur Brad (KTM RC 16), parmi les pilotes d’usine officiels.

Iker Lecuona (KTM RC 16) a terminé quinzième, avec Alex Marquez (Honda RC 213 V), dix-septième, devant Tito Rabat (Ducati Desmosedici GP21), remplaçant des blessés Jorge Martin.