Les équipes de F1 conviennent d’un paquet financier pour les courses de sprint

On pense que les courses de sprint ont obtenu le feu vert, car les équipes seraient satisfaites d’un accord financier en place pour couvrir les coûts supplémentaires.

L’idée du format testé a été beaucoup rapportée pendant la pause hivernale, et les équipes auraient été relativement favorables à l’introduction des courses de sprint, mais nécessitaient des détails supplémentaires sur la façon dont elles fonctionneraient exactement.

Le coût était le facteur le plus important en jeu, les constructeurs craignant naturellement que l’introduction de plus de courses n’entraîne des coûts supplémentaires, ce qui pose des problèmes compte tenu de la récente introduction d’un plafond de coût.

Mais cet obstacle semble avoir été surmonté maintenant, comme le rapporte Motorsport.com, les équipes devant recevoir environ 500 000 dollars pour couvrir les dépenses.

En plus de cela, si une voiture subissait des dommages majeurs à la suite d’un accident lors des qualifications de sprint, il y aurait alors une marge de manœuvre supplémentaire avec un paiement supplémentaire pour couvrir les coûts qui en résultent.

Bien que l’aspect financier des choses semble maintenant être convenu, il y a encore d’autres détails qui doivent encore être finalisés avant que les courses de sprint n’obtiennent le feu vert de toutes les personnes impliquées.

L’idée a été poussée par le PDG du sport Stefano Domenicali dans le but de générer plus d’intérêt, et il a récemment déclaré qu’il espérait que les plans soient signés avant la prochaine course de la saison qui aura lieu le 18 avril à Imola.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Domenicali a également confirmé que Silverstone devrait accueillir le premier des essais tout au long de la saison, Monza et Interlagos devant accueillir les deux autres.

Le plan est que les sprints se déroulent sur 100 km un samedi, avec l’ordre d’arrivée prévu pour constituer la grille de départ de l’événement principal de dimanche.

Bien qu’il y ait eu des réticences de la part de certains impliqués dans le sport, d’autres sont désireux de l’essayer, notamment le patron de l’équipe Mercedes Toto Wolff et Christian Horner de Red Bull, mais ce dernier a parlé à Bahreïn du besoin de clarté financière.

Horner a déclaré: «Il faut juste une allocation raisonnable qui en tienne compte, car nous recherchons actuellement des économies de 10 000 £, 20 000 £, 30 000 £ pour nous assurer que nous atteignons le plafond.

«Avoir soudainement une variable comme celle-ci est quelque chose qui doit simplement être pris en compte. Nous tenons à le soutenir, mais il doit y avoir un accommodement. »

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!