Les États-Unis interdisent l’exportation d’outils de piratage vers des régimes autoritaires

Le Bureau de l’industrie et de la sécurité (BIS) du Département du commerce a annoncé [PDF] de nouvelles règles pour les outils de piratage. Les entreprises américaines ne peuvent pas exporter ou revendre ces outils logiciels ou matériels à des pays dotés de gouvernements autoritaires.

Interdiction d’exporter

La règle entrera en vigueur dans 90 jours. Il crée également une exception de licence d’exportations de cybersécurité autorisées (ACE) vers des pays «à problèmes» comme la Chine et la Russie sans licence.

Ces éléments nécessitent des contrôles car ces outils pourraient être utilisés à des fins de surveillance, d’espionnage ou d’autres actions qui perturbent, bloquent ou dégradent le réseau ou les appareils qui s’y trouvent.

La règle est conçue pour bloquer les acteurs malveillants qui peuvent utiliser ces outils contre des entités américaines et menacer la sécurité nationale des États-Unis.

Share