Les États-Unis, pour se reconstruire contre la Nouvelle-Zélande après leur défaite contre la Suède

22/07/2021 à 17h39 CEST

Ronald Gonçalves

Après 44 matchs sans connaître la défaite, accumulant une séquence qui remonte à janvier 2019, L’équipe féminine de football des États-Unis a subi sa première défaite en deux ans après ses débuts contre la Suède aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Ainsi, bien qu’étant le meilleur candidat pour remporter l’or, l’équipe scandinave a été le fil de terre d’une sélection qui doit se justifier contre Nouvelle Zélande pour maintenir en vie ses aspirations à remporter une autre nouvelle médaille.

En ce sens, la mémoire nous pousse à Pékin 2008, la seule édition restante dans laquelle les États-Unis ont perdu lors de leur premier match. La cabale, cependant, est positive pour les Nord-Américains parce que ladite itération des jeux olympiques les a vus couronnés champions olympiques; une projection qui se répète pour cette année même malgré avoir démarré du pied gauche.

De plus, il est impératif de se rappeler que Les États-Unis sont l’actuel champion du monde de football féminin, et ce n’est que la première défaite de l’équipe depuis Vlakto Andonovski a repris les rênes en 2019. Ceci, ajouté à l’écart de niveau clair qui existe entre la sélection des étoiles et des rayures par rapport à Nouvelle Zélande, conduit le pari à estimer que leur confrontation est samedi 24 juillet aboutira à la victoire des premiers, et qui labourera le terrain afin de se frayer un chemin à travers la phase de groupes contre Australie.

Share