Les experts « pas sûr » que Lewis Hamilton mérite la tête du titre

À huit points du bien dans la course au titre, Lawrence Barretto affirme que Lewis Hamilton ne mérite peut-être pas la tête, mais il l’a « certainement mérité ».

Le championnat de cette année a vu Hamilton affronter son concurrent le plus coriace depuis Nico Rosberg en 2016, la dernière année où il n’a pas remporté le titre mondial.

La séquence de victoires du Britannique est menacée par Max Verstappen qui, s’il n’y avait pas eu deux chutes lors des deux dernières courses, serait toujours en tête.

Cependant, un abandon à Silverstone et une 9e place au Hungaroring lui a permis de perdre la tête de la course au titre face à Hamilton.

Mais le conducteur Mercedes le mérite-t-il ?

« Je ne suis pas sûr qu’il le mérite, mais il l’a certainement mérité », a déclaré Lawrence Barretto de F1.com.

« Hamilton n’a pas été confronté à une telle menace pour sa couronne depuis des années, il doit donc se pousser à un autre niveau – et obtenir des résultats – dans une voiture qui pendant une grande partie de la saison n’a pas été la meilleure. »

Le plus mérité, cependant, n’est pas le critère pour remporter un titre, explique son collègue Greg Stuart.

« Sans une véritable malchance », a-t-il déclaré, « Max aurait gagné à Bakou et aurait pu obtenir un gros résultat en Hongrie – alors qu’il y a ensuite le problème épineux de Silverstone et de cette chute.

« Lewis, d’un autre côté, n’a pas vraiment eu de problèmes sérieux cette année qui n’étaient pas de sa propre initiative.

« Alors je dirais que dans l’ensemble, probablement pas – mais ce n’est pas comme ça que la F1 fonctionne, n’est-ce pas? »

Les deux sont divisés quant à savoir qui gagne la bataille mentale entre les protagonistes.

Alors que beaucoup pensaient qu’après avoir remporté leurs luttes en piste à maintes reprises, cela appartenait à Verstappen, leur affrontement au Grand Prix de Grande-Bretagne a changé cela.

« Hamilton utilise son immense expérience pour s’imposer ici », a déclaré Barretto.

«Il est bien entraîné à jouer le long jeu, c’est pourquoi lorsqu’il a affronté Verstappen à Imola, Portimao et Barcelone, c’est lui qui a reculé pour éviter qu’ils ne se rencontrent.

« Et au lendemain de leur affrontement à Silverstone, Hamilton était détendu tandis que Verstappen semblait craquer sous la pression, s’en prenant aux journalistes lorsqu’ils discutaient de l’incident. »

Stuart n’est pas d’accord, le donnant à « Max.

« Que nous ayons vu Lewis devoir chercher des jeux d’esprit dans ce combat pour le titre – en disant aux médias à Monaco que Verstappen avait « beaucoup à prouver » et en rappelant aux gens ses statistiques, puis ce moment de qualification en Hongrie – en dit long sur le niveau de défi que Verstappen lui lance cette année.

« Et je ne pense jamais que Lewis est à son meilleur quand il se lance dans ce genre de jeux. »

Share