Les finances de la Formule 1 s’améliorent après d’énormes pertes en 2020

Après que le pic de la pandémie de Covid-19 ait décimé les finances de la Formule 1 en 2020, le sport se rétablit alors qu’un calendrier plus typique se déroule..

Après avoir réalisé un chiffre d’affaires total de seulement 39 millions de dollars pour janvier à mars en 2020, à la suite de l’annulation des premières courses avant la mise en place d’un calendrier de fortune, le chiffre d’affaires total est passé à 180 millions de dollars dans le même laps de temps en 2021.

Après avoir enregistré une énorme perte d’exploitation de 137 millions de dollars pour le premier trimestre de 2020, ce chiffre est devenu une perte de 33 millions de dollars pour la même période de cette année.

Le retour des fans aux courses ne fera qu’augmenter les revenus du sport, mais la situation pandémique dictera si les spectateurs pourront assister aux courses pays par pays.

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, a toutefois déclaré que le sport vise toujours à organiser un calendrier complet de 23 courses en 2021.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

En ce qui concerne les nouveaux résultats financiers, Liberty Media a déclaré, comme cité par Autosport: «Au cours des trois mois clos le 31 mars 2021, la F1 a commencé à reclasser certains composants précédemment déclarés dans d’autres revenus de la F1 dans les revenus primaires de la F1 afin de mieux s’aligner sur la façon dont elle évalue actuellement le affaires.

«Les éléments les plus importants qui ont été reclassés dans les revenus primaires de la F1 comprennent les frais d’abonnement à la F1 TV, les frais de licence de droits commerciaux pour les courses de Formule 2 et de Formule 3, les frais de création et de prise en charge des séquences de programme, les frais de droits de diffusion pour la Formule 2 et Courses de Formule 3 et frais de publicité sur les plateformes numériques de Formule 1.

«À la suite du reclassement, les autres revenus de F1 sont principalement constitués des revenus de fret et d’hospitalité. Les revenus de la F1 primaire ont augmenté au premier trimestre avec une croissance de la promotion de la course, des droits médias et des frais de parrainage.

«Cela était principalement dû à la reconnaissance des revenus spécifiques à la course et basés sur la saison avec une course organisée au premier trimestre de 2021 par rapport à aucune course au cours de la période de l’année précédente.

«En outre, les revenus de promotion de course au premier trimestre de 2021 comprenaient le produit d’un règlement unique lié à l’annulation d’une course initialement prévue pour 2020.

«Les frais de droits médias ont également profité de la croissance des revenus d’abonnement F1 TV.»

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook