Les frais d’itinérance dans l’UE commencent alors que le premier opérateur rompt sa promesse

Acte surpris : certains Britanniques devront faire face à des frais d’itinérance dans l’UE pour la première fois depuis 2017, car EE est le premier opérateur à rompre sa promesse que rien ne changerait après le Brexit…

Arrière-plan

L’utilisation de votre smartphone dans d’autres pays est connue sous le nom d’« itinérance », où les opérateurs de différents pays parviennent à un accord pour permettre à leurs clients d’utiliser leurs réseaux respectifs. Cependant, des frais beaucoup plus élevés peuvent s’appliquer pour les appels, les SMS et l’utilisation des données.

Cela a pris fin pour les citoyens de l’Union européenne en 2017, lorsqu’un accord a été conclu pour abandonner les frais d’itinérance. Toute personne ayant un contrat téléphonique dans n’importe quel pays de l’UE peut utiliser son téléphone dans n’importe quel autre pays de l’UE aux tarifs locaux.

Lorsque le Royaume-Uni a quitté l’UE, les quatre principaux transporteurs ont promis qu’ils ne réappliqueraient pas de frais d’itinérance pour les Britanniques voyageant dans les pays de l’UE. Cela comprenait EE. Beaucoup d’entre nous ont exprimé leur scepticisme à l’époque, et il semble maintenant que nous ayons eu raison de le faire.

Des frais d’itinérance dans l’UE s’appliquent aux nouveaux clients EE

EE est le premier opérateur britannique à rompre cette promesse, rapporte BBC News.

L’opérateur mobile EE facturera aux nouveaux clients un supplément pour utiliser leurs téléphones mobiles en Europe à partir de janvier.

Ceux qui se joignent ou se mettent à niveau à partir du 7 juillet 2021 seront facturés 2 £ par jour pour utiliser leurs allocations dans 47 destinations européennes à partir de janvier 2022. EE a précédemment déclaré qu’il n’avait pas l’intention de réintroduire les frais d’itinérance en Europe.

C’est le premier opérateur britannique à réintroduire les frais depuis la signature de l’accord commercial sur le Brexit fin décembre.

EE a déclaré jeudi que l’introduction des frais « soutiendrait les investissements dans notre service client basé au Royaume-Uni et dans notre principal réseau britannique ».

Cela contraste avec la déclaration d’EE faite en janvier :

Nos clients apprécient l’itinérance inclusive en Europe et au-delà, et nous n’avons pas l’intention de changer cela en fonction du résultat du Brexit. Ainsi, nos clients partant en vacances et voyageant dans l’UE continueront à profiter de l’itinérance incluse.

Un rapport erroné a suggéré hier qu’O2 réintroduirait également des frais d’itinérance dans l’UE, mais la société a déclaré que ce n’était pas le cas. Il introduit cependant un plafond «d’utilisation équitable» de 25 Go dans un pays de l’UE, un niveau qui n’aurait d’impact que sur les utilisateurs les plus lourds.

FTC : Nous utilisons des liens d’affiliation automatique qui génèrent des revenus. Suite.

Découvrez . sur YouTube pour plus d’actualités Apple :

Share