Les frappes aériennes israéliennes tuent une fillette de 2 ans et ses parents au milieu des appels internationaux au cessez-le-feu | Monde | Nouvelles

Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré mercredi que certaines des dernières frappes avaient entraîné la mort d’une fillette de deux ans, de sa mère enceinte et de son père handicapé. Alors que les frappes se poursuivent, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il n’écarterait pas le recours à des mesures extrêmes contre des groupes militants dans la bande de Gaza.

Lors d’un sommet des ambassadeurs à Tel Aviv plus tôt mercredi, M. Netanyahu a déclaré: «Il n’y a que deux façons dont vous pouvez traiter [Hamas]. Vous pouvez les conquérir – et c’est toujours une possibilité ouverte – ou vous pouvez les dissuader.

«Et nous sommes actuellement engagés dans une dissuasion énergique, mais je dois dire que nous n’excluons rien.»

Quelques heures après le commentaire, le président américain Joe Biden a appelé M. Netanyahu et a déclaré qu ‘«il s’attendait à une désescalade significative aujourd’hui sur la voie d’un cessez-le-feu».

Le ministère de la Santé de Gaza a jusqu’à présent signalé que 64 enfants avaient été tués dans le conflit et que plus de 1 600 avaient été blessés.

On estime également qu’environ 58 000 Palestiniens ont fui leurs maisons pour tenter d’échapper au conflit en cours.

Le ministère de la Santé a également averti que les abris de secours pour les familles déplacées par les bombardements devenaient surpeuplés et constituaient désormais un «environnement dangereux pour la propagation rapide du Covid-19».

Ils ont ajouté que le «ciblage direct» des établissements de santé du ministère a interrompu les services de laboratoire pour un deuxième jour, entraînant la suspension des services de dépistage de Covid et de grossesse.

Afin de sauver la crise sanitaire, le ministère exhorte «tous les amis des droits de l’homme – qu’il s’agisse de gouvernements ou d’institutions caritatives et humanitaires» – à fournir une aide à Gaza.

LIRE LA SUITE: Pourquoi Facebook a-t-il fermé la page pro-Israël? 75 millions de groupes supprimés

Au moment d’écrire ces lignes, douze personnes en Israël ont été tuées par les attaques du Hamas.