Les futures stars balayent Los Mochis Sinaloa, Mexique

Comme prévu, la dynamite a explosé ce samedi dans le “ Pays des champions ”, où les locaux Rosario “ Pinocho ” Sánchez, Luis Alberto “ Peluchín ” Araujo et Brandon “ Red Boy ” Gámez étaient en pleine forme pour leurs matchs respectifs sur le panneau d’affichage du court international.

Les trois combattants représentés exclusivement par Promociones del Pueblo, une société dirigée par Oswaldo Küchle, sont sortis les mains en l’air et ont laissé une impression agréable parmi les fans qui se sont rassemblés au Centre sportif Centenario, et qui avaient une capacité limitée en raison des mesures sanitaires. , sinon il aurait semblé des stands pleins.

Le «Pinocchio» Sánchez, populaire auprès des fans, a affronté le Mexique contre la Colombie dans un duel contre le caféiculteur Dunis Liñán dans un affrontement convenu dans la division des poids légers; et dans lequel les deux ont commencé à battre le tambour avec l’échange d’obus.

Sánchez Terrones, précédé d’une impressionnante séquence à élimination directe, a fait la différence dès le départ avec son coup de poing et a contraint l’arbitre à son tour à arrêter le combat au deuxième tour, pour empêcher le Sud-Américain de continuer à être puni; décrétant la victoire par KO technique avec lequel le ‘Pinocchio’ atteint 15 victoires, 10 avant la limite.

Le charismatique ‘Peluchín’ a ajouté sa dixième victoire sans défaite dans le professionnalisme, en éliminant Jairo ‘Zorrito’ Miranda de Guasavense en un seul tour avec un coup précis au corps qui l’a empêché de ne plus pouvoir récupérer la verticale et a été déclaré hors combat par le troisième en surface.

Sans laisser de place aux doutes sur sa qualité, le «Red Boy» a affronté Miguel Ángel «Mike» Martínez de Durango dans l’échelle des supergallos; Gámez a montré sa puissance aux articulations et a arrêté le joueur expérimenté du lagon en trois tours, le produit d’un coup bien exécuté au corps avec cette main gauche polie qui le caractérise.