Les grilles inversées seraient une «pente glissante» vers la Formule 2

Otmar Szafnauer pense que toute introduction d’un concept de grille inversée en F1 signifierait que le sport se dirigerait sur une « pente glissante » vers la Formule 2.

Idée généralement détestée par les puristes, les grilles inversées ont de nouveau relevé la tête récemment suite à un accueil mitigé – au mieux – lors de la dernière épreuve de qualification sprint du week-end du Grand Prix d’Italie.

La deuxième expérience n’a pas été à la hauteur de l’excitation souhaitée et n’a pas été aussi bien reçue qu’elle l’avait été auparavant à Silverstone, où les dépassements étaient plus fréquents dans la « course » de 100 km à définir pour la grille de l’événement principal de dimanche.

Le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, a évoqué le sujet des grilles inversées lors d’un discours à Monza, qualifiant l’idée d' »intéressante ».

Mais d’autres le considéreraient comme trop fantaisiste et en dehors de l’ADN de la Formule 1, qui est une méritocratie, et le directeur de l’équipe Aston Martin, Szafnauer, en fait partie.

Il pense que cela rendrait la F1 similaire à la F2, qui présente déjà des courses à grille inversée.

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur les abonnements mensuels et annuels ! Afin de réclamer cette réduction fantastique, cliquez sur le lien suivant et utilisez le code promotionnel PLANETF10 à la caisse !*

*L’offre se termine à minuit le 26 septembre et exclut les Pays-Bas

« Je soutiendrai ce que les fans jugeront divertissant », a déclaré Szafnauer, à qui Motorsport.com a demandé son avis sur l’idée d’une course de sprint autonome plutôt que d’une course de qualification, comme c’est le cas cette saison.

« Cependant, je pense que la grille inversée en F1 est un grand, grand écart par rapport à ce que ce sport a toujours été. Et personnellement, je ne voudrais pas que cette course de sprint de samedi se transforme en une pente glissante pour devenir la Formule 2.

« Si c’est ce que veulent les fans, alors je me trompe, et faisons ce que les fans veulent. Mais je ne pense pas que la Formule 1, le summum du sport automobile, devrait commencer à envisager des pénalités de poids, des grilles inversées, tout ce genre de choses.

Il y a un peu plus d’un an, le directeur de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, était cinglant à propos du concept de grille inversée, le comparant à la lutte de la WWE dans laquelle « le résultat est complètement aléatoire ».

Le point de vue de l’Autrichien n’a pas changé, déclarant : « Je reste dans la même position. Ce serait diluer l’ADN du sport d’une méritocratie.

« Je pense que les courses de sprint valaient la peine d’être essayées, je ne sais pas si nous allons les garder. Mais les grilles inversées peuvent être faites dans les formules juniors où vous voulez voir la capacité de dépassement des pilotes. Ce n’est même pas quelque chose dont nous devrions nous approcher en Formule 1. »

Le pilote McLaren Lando Norris, quant à lui, a déclaré: « Si c’est une grille inversée qui signifie quelque chose pour le championnat, je n’en suis pas fan, même dans les catégories juniors. »

Share