Les investisseurs frauduleux d’OnceCoin rejettent volontairement le recours collectif après le règlement de Ruja Ignatova.

Un groupe d’investisseurs qui avait déposé un recours collectif contre certains des cadres supérieurs de OneCoin et d’autres entités liées a rejeté les réclamations dans leur intégralité. Les investisseurs s’étaient déjà installés avec le cerveau OneCoin Ruja Ignatova et son frère Konstantin Ignatov. La saga OneCoin dure depuis des années.

Le fondateur de OneCoin, « Crypto Queen » Ruja, est toujours en fuite.

La saga OneCoin dure depuis des années. La fondatrice « Crypto Queen » Ruja est toujours en fuite et les milliards de dollars qu’elle aurait escroqués aux investisseurs n’ont pas encore été récupérés. Bien qu’il y ait eu des arrestations dans le monde liées à l’escroquerie, il n’en est pas résulté grand-chose. Le recours collectif déposé par les principaux plaignants Donald Berdeaux et Christine Grablis était l’un des derniers dossiers solides contre les escrocs. Fin septembre, Donald et Christine avaient débouté certains des accusés, dont l’avocat Mark Scott, Nicole Huesmann et la Bank of New York Mellon.

OneCoin est une entité défunte sans actifs.

Dans leur dernier mouvement, ils ont maintenant abandonné le nom de OneCoin Limited, Ruja et des hauts dirigeants Sebastian Greenwood et Gilbert Armenta. Dans leur licenciement, ils ont déclaré que OneCoin est une entité défunte sans actifs. De plus, l’opérateur principal et fondateur, Ignatova, est toujours en fuite. Gilbert et Sebastian ont été appréhendés et restent en garde à vue et ont été inculpés séparément pour leur rôle dans l’escroquerie mondiale. Dans leurs documents judiciaires, les plaignants ont déclaré : « Les plaignants ont conclu que le renvoi de Mark Scott, David Pike, Nicole Huesmann et Bank of New York Mellon Corporation de cette action a rendu ce litige intenable et n’est plus une utilisation productive des ressources judiciaires, dû en grande partie au fait que les accusés restants semblent tous être essentiellement à l’épreuve du jugement… »

Share