Les investisseurs ont beaucoup à aimer dans les actions PLUG, mais méfiez-vous des risques

Le nouveau Biden American Jobs Plan a créé une vague d’intérêt pour les actions d’énergie verte. En effet, les investisseurs Branchez l’alimentation (NASDAQ:PRISE DE COURANT) et PLUG stock ont ​​certainement beaucoup à encourager.

Source: petrmalinak / Shutterstock.com

Les piles à hydrogène sont à nouveau «in» avec les investisseurs. En conséquence, les actions de PLUG ont bondi de plus de 1 000% au cours de l’année écoulée. En effet, il s’agit d’une appréciation décente du capital, et ceux qui détiennent toujours ce stock peuvent ne voir aucune raison de vendre.

En effet, en ce qui concerne les investisseurs de croissance, Plug Power a tout pour lui. C’est un jeu de croissance avec une sous-couche d’énergie verte. Les catalyseurs qui sous-tendent ce stock semblent être plus forts que jamais aujourd’hui, compte tenu des investissements gouvernementaux explicites dans le secteur. Et, Plug Power a annoncé quelques partenariats intéressants avec Groupe SK et Groupe Renault plus tôt cette année.

Il semble que tout va dans le bon sens pour ce stock.

Cependant, en regardant le graphique de l’entreprise, quelque chose a mal tourné. Les investisseurs qui ont acheté au plus fort de l’entreprise ont subi une perte de plus de 50% en quelques mois seulement.

En conséquence, examinons ce qui se passe avec ce stock et pourquoi une dynamique négative se développe.

Écarts comptables Rock PLUG Stock

Depuis son apogée en janvier, les actions de PLUG se consolidaient déjà jusqu’en février. À l’époque, les investisseurs semblaient préoccupés par l’évaluation de la société. Ces préoccupations subsistent encore aujourd’hui et semblent constituer un vent contraire important pour ce stock.

Cependant, l’action PLUG a repris son mouvement haussier début mars. À la mi-mars, les actions de PLUG sont passées d’environ 40 $ par action au niveau de 50 $. Un redressement semblait inévitable et le titre a de nouveau retrouvé son élan.

Cependant, des nouvelles assez sinistres sont survenues le 16 mars lorsque la société a annoncé qu’elle retraiterait les états financiers publiés précédemment pour 2018 et 2019, ainsi que les dépôts trimestriels pour 2019 et 2020.

Cela se produit de temps en temps, et dans de nombreux cas, ces retraitements ne sont pas des problèmes. Cependant, dans le cas de Plug Power, il semble que ces écarts comptables soient importants.

En conséquence, ce titre a de nouveau été durement touché avec une autre jambe vers le bas. Aujourd’hui, les actions se sont consolidées entre le niveau de 30 $ et 35 $, et une forte dichotomie existe entre les haussiers et les baissiers sur ce stock. En effet, les prix des options tiennent compte d’une volatilité implicite assez forte avec ce nom. Les investisseurs doivent donc se préparer à une course folle à venir.

Voyons maintenant quels étaient ces écarts comptables et pourquoi cette annonce a fait évoluer la valorisation de l’entreprise de manière si importante.

La comptabilité des locations au cœur du problème

Il est important de préciser que les écarts comptables n’ont pas eu d’incidence sur les objectifs de croissance à long terme de l’entreprise, sur les opérations commerciales ou sur une position de trésorerie massive d’environ 5 milliards de dollars. En effet, le trésor de guerre de la société est une source de force, et une raison pour laquelle de nombreux investisseurs considèrent cette action pour commencer.

Cela dit, la principale question comptable en jeu ici est de savoir comment les obligations de location de Plug Power ont été structurées. Le principal client de location de l’entreprise pendant de nombreuses années était Walmart (NYSE:WMT). Cependant, Plug Power a considérablement développé son activité de crédit-bail ces dernières années. Cela s’est traduit par une croissance assez impressionnante, selon la façon dont ces baux sont calculés.

En 2018, Plug Power a adopté une mesure comptable favorable du FASB, ASC Topic 842. Cela a permis à l’entreprise de comptabiliser dès le départ les revenus et les bénéfices des accords de cession-bail à long terme et de refinancement.

En faisant cela, la société a pu atteindre ses objectifs de revenus et afficher une croissance qui aurait autrement pu être étalée sur les plusieurs années du bail, selon les normes comptables précédentes. Cela explique la croissance significative des revenus de la société en 2018 et 2019 avec des augmentations de ventes unitaires correspondantes qui ne correspondent pas.

Via un audit par KPMG, Plug Power a accepté d’ajuster réviser cette méthode comptable pour les périodes précédentes. La société déclarera désormais les «actifs de droit d’utilisation» et les «obligations financières» dans son bilan. La valeur actuelle des futurs paiements de location sera utilisée pour calculer ces postes.

En outre, il a été constaté que Plug Power surestimait auparavant ces éléments de campagne et affectait de manière incorrecte le coût des marchandises vendues (COGS) aux dépenses de recherche et développement (R&D).

En bout de ligne

En effet, ces erreurs comptables signalées sont importantes, et la baisse du stock de PLUG semble justifiée dès maintenant.

Cela n’enlève rien aux perspectives de croissance de l’entreprise. Je pense que Plug Power est bien positionné dans un secteur en croissance avec une formidable dynamique.

Cependant, les chiffres comptent. Et la façon dont les chiffres sont calculés peut faire ou défaire le modèle financier d’un investisseur pour n’importe quelle entreprise.

Dans ce cas, il semble que Plug Power suivait les règles, et aucun acte répréhensible ou malversation n’est en jeu ici. Cependant, pour les investisseurs qui envisagent d’acheter cette action aujourd’hui, il est extrêmement important de comprendre comment les obligations de location de l’entreprise sont calculées.

Les signaux négatifs que ce retraitement envoie au marché ne sont pas bons pour le stock PLUG en ce moment. En conséquence, je suis actuellement du côté du marché des options. Je pense qu’il y aura beaucoup de volatilité à venir pour l’action PLUG.

Cela peut être une bonne ou une mauvaise chose, selon le côté de la clôture où l’on se trouve. Cependant, à l’heure actuelle, je pense que les investisseurs feraient bien de rester à l’écart et de voir comment se déroulent les prochains trimestres avant de prendre une décision d’investissement.

À la date de publication, Chris MacDonald n’avait (directement ou indirectement) aucune position sur les titres mentionnés dans cet article.