Les Mavericks de Doncic glissent contre les Sacramento Kings

Dallas vit dans une mer de doutes. D’une part, il regarde au-dessus, avec un sentiment de proximité absolue, la cinquième place des Lakers de Los Angeles; de l’autre, ressentez les encouragements des Portland Trail Blazers et de la Conférence Ouest. Une scène de joie et de débordement qui sera réglée par les échecs, personnels et autres, par le courage de chacun des jeux. Pour cette raison, le match de Sacramento (113-106) est un pas en arrière. Grand. Une maladresse qui peut valoir beaucoup en fin de saison.

Les Mavericks sont tombés aux mains des Kings sans grand chose à dire cette saison. Ils naviguent au fond de la Conférence Ouest, comptant les jours pour être mathématiquement éliminés de la lutte pour les éliminatoires. Un adversaire d’apparence abordable que les Mavs ne pouvaient pas battre… et maintenant ce sont les Golden State Warriors et le très inspiré Stephen Curry. Mauvais moment pour foirer.

Doncic, 24 points

Car la défaite est un dérapage après avoir enchaîné trois victoires consécutives, dont deux contre les Lakers, leur proie, qui voient déjà Anthony Davis carburer et qui comptent les minutes pour revoir LeBron. Les Angelenos ont beaucoup perdu en cours de route, mais il n’a pas fallu longtemps pour rattraper tout le temps perdu avec leurs deux géants à pleine capacité.

Dallas était à la merci de son rival de la partie 31-17 du premier quart. Doncic, sur une journée désespérée du périmètre (4/12), a terminé avec 24 points, 8 passes et 7 rebonds. Le meneur s’est rapproché le plus possible de son équipe sur le tableau de bord, mais les Kings ont très bien résisté grâce à 24 buts de Richard Holmes et 30 combinés entre Hield (16) et Haliburton (14).