in

Les musiciens cubains montrent leur soutien et leur solidarité à leurs compatriotes – El Sol de México

Dès le début de la manifestations de masse qui se sont inscrits dans Cuba, avec laquelle la population dénonce la pénurie de nourriture, de médicaments, de services, entre autres, il y a eu des moments de tension au cours de la mobilisations qui ont poussé des artistes cubains de renom à élever la voix pour exiger justice et un traitement adéquat de la part des autorités.

Les manifestations ont commencé le 11 juin et ont été soutenues par l’exilé cubain en Floride, qui a demandé au président de États Unis, Joe Biden, durcir les sanctions contre Cuba.

➡️ Que se passe-t-il à Cuba ? 6 clés pour comprendre les manifestations inédites

Pour cette raison, le 22 juillet, Biden a annoncé des sanctions contre le ministre des Forces armées révolutionnaires (FAR) de Cuba, Álvaro López-Miera, et contre l’unité militaire connue sous le nom de « guêpes noires » ou « bérets noirs ».

Pour l’instant, le pays connaît une situation compliquée qui rejoint la crise économique avec l’augmentation des cas de Covid19.

➡️ Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez les notes les plus pertinentes dans votre email

Pablo Milanés critique la répression à Cuba

Le célèbre auteur-compositeur-interprète cubain Pablo Milanés a condamné la répression lors des manifestations à Cuba et a assuré qu’elle était le résultat du gouvernement actuel “défaillant”. Cependant, il a exprimé sa confiance dans les jeunes et a assuré qu’ils sont le “moteur” du changement dans le pays.

“Je crois aux jeunes qui, avec l’aide de tous les Cubains, devraient et seront le moteur du changement.”

“Il est irresponsable et absurde de blâmer et de réprimer un peuple qui a tout sacrifié et tout donné pendant des décennies pour soutenir un régime qui au final ce qu’il fait c’est l’emprisonner”, a déclaré le chanteur depuis son compte Facebook.

Il a également assuré qu’il exprimait depuis longtemps “les injustices et les erreurs politiques et gouvernementales” qui sont vécues à Cuba.

“En 1992, j’avais la conviction que le système cubain avait définitivement échoué et je l’ai dénoncé”, a déclaré Milanés, qui a également réitéré ses déclarations, non sans mentionner d’abord que le peuple cubain a confiance “pour rechercher le meilleur système possible de coexistence et de prospérité. , en pleine liberté, sans répression et sans faim”.

Silvio Rodríguez demande l’amnistie pour les jeunes “non violents”

Un autre auteur-compositeur-interprète de renom de l’île, Silvio Rodríguez, a demandé l’amnistie pour les manifestants qui ont été emprisonnés, mais qui “n’étaient pas violents” lors des dernières manifestations du 11 juillet.

“Je ne sais pas combien il y aura de prisonniers maintenant, disent-ils des centaines. Je demande la même chose pour ceux qui n’ont pas été violents et je tiens parole”, a écrit le troubadour sur son compte Facebook.

Chucho Valdés

Chucho Valdés, le jazzman multi-primé, a également appelé à la fin des “tromperies et mensonges” via ses réseaux sociaux, tout en exprimant sa profonde tristesse que les Cubains lui ont fait souffrir : “ça fait très mal de voir les conditions inhumaines dans lequel ils subsistent.”

Leo brouwer

Leo Brouwer, était un autre musicien qui a dit qu’il ressentait de la douleur pour “l’abus de pouvoir” du gouvernement. À travers les réseaux sociaux, Brouwer a partagé un message manuscrit dans lequel il a déclaré qu’il n’avait jamais imaginé “que les forces de l’ordre à Cuba allaient attaquer des gens ordinaires et pacifiques comme nous, les Cubains”.

” Comment peuvent-ils vivre en paix ? ” Il lança la question en l’air.

Orchestre de salsa Los Van Van

L’orchestre de salsa Los Van Van, qui est admiré et suivi par les Cubains, a également lancé un appel à la paix et exprimé son soutien au peuple cubain à tout moment : « Qui que vous soyez, pensez ce que vous pensez, défendez l’idéologie que vous défendez, toujours avec le plus grand respect”.

“N’oublions pas que nous sommes des Cubains, de la même race”, a déclaré le groupe légendaire.

➡️ Restez informé sur notre chaîne Google News

Enfin, l’interprète Cimafunk, l’une des jeunes musiciennes de l’île, a annulé ses concerts à Paris en solidarité avec la situation politique à Cuba et a souligné que les manifestations étaient pacifiques et qu’il fallait “écouter le peuple”.

Les voix qui ont demandé respect et soutien au peuple cubain ont été rejointes par la chanteuse Haydée Milanés, des soneros tels que Adalberto Álvarez, Pupy Pedroso, Elito Revé, Alaín Pérez et des actrices telles que Luisa María Jiménez, Laura de la Uz, Yuliet Cruz .

EXATLON : Un athlète est blessé, qui est-ce ?

Fátima Gálvez, pour la médaille olympique