Les panneaux solaires avant la montée en lumière, quand l’autoconsommation est rentable | La technologie

Il est vrai qu’avec le une telle ascension qu’elle donne la lumière en Espagne, atteignant record après record quotidien, nombreux sont ceux qui commencent à considérer les panneaux solaires comme un moyen d’économiser, même si l’investissement initial est substantiel.

Il est vrai aussi qu’il y a des années tout était beaucoup plus cher et que grâce aux avancées dans ce domaine, les prix ont baissé, mais il faut quand même faire un premier investissement fort pour voir plus tard les résultats.

Ce qui fait reculer beaucoup de gens, c’est de ne pas savoir quand arrive ce moment où nous avons amorti l’investissement et nous avons commencé à être autosuffisants en lumière et en argent, c’est-à-dire au moment où nous économisons vraiment.

Que sont les panneaux solaires ?

Pour mieux comprendre tout ce que recouvrent les panneaux solaires, il est préférable de savoir ce qu’ils sont exactement.

Ce sont des appareils qui profitent de l’énergie du soleil pour produire de la chaleur ou de l’électricité. On peut distinguer deux types, le capteurs solaires, qui produisent de l’eau chaude et sont généralement à usage domestique, en plus de la panneaux photovoltaïques, qui sont celles qui génèrent de l’électricité à partir du rayonnement solaire qui affecte les cellules photovoltaïques que le panneau transporte.

Les capteurs solaires ont en son intérieur un liquide qui est celui qui absorbe le rayonnement solaire, puis passe au stockage de chaleur. Cela signifie que lorsque nous en avons besoin, la chaleur est transférée par le système pour faire sortir l’eau chaude.

Les panneaux photovoltaïques sont constitués d’un ensemble de cellules appelées Cellules photovoltaïques, capables de convertir la lumière du soleil en électricité. Cette électricité est créée en générant charges positives et négatives dans deux semi-conducteurs voisins de types différents, ce qui fait apparaître un champ électrique, qui est celui qui produit le courant électrique.

Quelle est la durée de vie utile des panneaux solaires ?

La durée de vie utile des panneaux solaires peut varier en fonction, comme dans pratiquement tout, de la qualité d’eux-mêmes. Pourtant, la durabilité peut atteindre 40 ans avec un rendement garanti de 80 % pendant les 25 ou 30 premières années.

À partir de ces années, la productivité des panneaux a pu diminuer, bien qu’il existe des paramètres tels que le traitement, la qualité des panneaux, le climat et le nettoyage périodique qui peuvent augmenter leur durée de vie et leurs performances.

Normalement les panneaux monocristallin (ses cellules sont fabriquées avec du silicium de haute pureté) et polycristallin (le silicium fondu est introduit dans des moules pour former les alvéoles) sont ceux qui confèrent une plus grande durabilité grâce à la qualité de leurs matériaux.

Une équipe de scientifiques américains a résolu un ancien mystère lié à la photosynthèse. Nous vous disons en quoi consistent leurs conclusions.

Installation de panneaux solaires

La première chose que nous devons savoir est le coût que nous avons pour installer ces panneaux, de sorte qu’à partir de là, nous sachions plus clairement de quel investissement nous parlons.

Comme d’habitude, nous pouvons installer les panneaux dans un maison unifamiliale ou en communauté, tendant les différences entre ces deux possibilités.

Maison unifamiliale

D’une manière générale, l’installation pour l’autoconsommation dans une maison unifamiliale qui a un couverture ou plafond pour pouvoir panneaux Il peut sortir à un coût approximatif de 0,85 euro par watt crête installé ou 1,2 euro par wp dans le cas de l’utilisation de batteries. Cela se traduit par un investissement d’environ 4 000 à 8 000 euros.

Le nombre d’assiettes varie selon consommation, mais la chose normale est de placer environ 4 ou 5 kW. La durée de vie utile est généralement comprise entre 30 et 35 ans et l’entretien est simple, puisque deux fois par an suffisent.

Le grand avantage du montage du réseau solaire dans une maison unifamiliale est qu’il peut être allez faire petit à petitC’est-à-dire qu’en fonction des besoins et du budget, il peut être agrandi petit à petit afin de ne pas avoir à faire un investissement énorme en peu de temps.

Communautés

Dans les immeubles avec plusieurs voisins, il y a deux façons d’installer : communautaire ou privé.

Dans le premier cas, l’autoconsommation serait applicable au compteur communautaire et ne pourrait être utilisée que pour économiser le coût de l’éclairage des escaliers, des pompes à eau, du garage ou de l’ascenseur, par exemple. Cela signifierait un des économies extrêmement importantes dans la taxe communautaire.

Si nous le faisons à un niveau privé parce que nous avons de l’espace pour cela et que la communauté donne son approbation, nous pouvons investir pour nous-mêmes. Mais la vérité est qu’il n’est pas normal d’avoir autant d’espace, vous pourriez donc vous mettre d’accord avec d’autres voisins et le placer sur le toit de l’immeuble pour en profiter quelques-uns.

Une autre option est que toute la communauté bénéficie des panneaux, mais dans ce cas l’investissement est assez important et il faudrait voir s’il y a assez d’espace, bien que cela puisse être fait.

Une grande partie de la facture d’électricité provient des appareils que nous utilisons tout au long de la journée. Si nous optimisons leur consommation, nous pouvons économiser beaucoup d’argent par mois. Nous allons voir quelques astuces pour réduire le coût de la facture d’électricité, à travers les appareils électriques.

Consommation personnelle

L’autoconsommation avec des panneaux solaires, bien qu’elle s’appelle ainsi, n’est pas exactement comme ça dans certains cas, puisque nous pouvons envisager deux options.

Il existe un type de véritable autoconsommation dans lequel il n’y a pas de connexion au réseau électrique et dans lequel les batteries sont utilisées pour accumuler de l’énergie pendant la journée afin que nous puissions avoir de la lumière lorsqu’il n’y a pas de soleil ou qu’elle est rare. Dans ce cas le l’économie de la facture que nous payons en ce moment est de 100%.

Il existe une autre option, qui est aujourd’hui la plus courante, où continue de maintenir la connexion réseau électrique d’en consommer à des moments où les panneaux solaires ne peuvent pas nous fournir d’énergie, car ils ne transportent pas de batteries rechargeables.

Dans ce modèle, non seulement de l’argent est économisé principalement pendant la journée (heures plus chères), mais le CDD contracté pourrait même être abaissé afin que la facture soit plus serrée. Dans ce cas, la facture d’électricité est toujours payée, mais avec un pourcentage d’épargne extrêmement important.

Quand l’investissement est-il rentable ?

C’est la grande question que tout le monde se pose quand on veut monter des panneaux solaires, et ne pense pas qu’elle ait une réponse simple et exacte, car ce n’est pas le cas.

Dans la rentabilité et l’amortissement d’un projet de ce type, nous devons prendre en compte divers facteurs comment sont:

Prix ​​des panneaux et de l’installation. Durée de vie utile des panneaux. Coût de maintenance. Dépendance à la lumière électrique. Subventions que nous avons pu recevoir.

Ce qui est clair, c’est que l’avantage sera donné au plus tôt à moyen terme, à moins que l’investissement n’ait été très faible et ne couvre qu’une faible partie de l’énergie électrique dont nous disposons.

Ce qui est vrai, c’est qu’avec la prix actuel de l’électricité, l’amortissement se fait beaucoup plus tôt et, plus cela dure longtemps, plus la marge sera importante.

Si vous avez opté pour le système le plus utilisé et que vous disposez de panneaux solaires pour la journée et d’électricité pour la nuit, les économies peuvent être importantes.

Si une la famille consomme 9 922 kWh en moyenne (données de l’IDAE, Institut pour la diversification et l’économie d’énergie) et l’électricité est payée à 0,16 euros KWh (montant qui est payé en ce moment dans la zone la moins chère, puisqu’aujourd’hui 14 septembre à 13h00 paiera à 0,33 euros KWh ), la consommation annuelle serait de 1 587 euros, ce qui implique que près de 133 euros seraient payés par mois.

Si l’installation coûte 5 000 euros et qu’on économise 50 % d’électricité par jour, à la fin de l’année on arrête de payer environ 793 euros, soit environ 66 euros d’économies par mois. Cela voudrait dire que entre 8 et 10 ans on aurait déjà amorti l’investissement.

Si, au contraire, ce que nous allons mettre en place, c’est un système à totalement indépendant de l’électricitéIl faut savoir que nous allons économiser ce coût de 1 587 euros, mais au contraire, l’investissement sera plus élevé, puisque le système à piles rechargeables coûte plus cher.

Cela signifie que si nous devions demander un prêt Pour placer les panneaux solaires, on pourrait être à un coût nul en électricité, mais avec une lettre qui rendrait l’amortissement réel au moment de l’arrêt de payer le financement. Actuellement, 10 000 euros sur six ans entraînent généralement un coût d’environ 185 euros par mois.

En ayant de l’énergie générée par nous, le surplus il peut faire sans lui, stocker dans une batterie et même verser dans le réseau recevoir une compensation financière ou vendre de l’énergie sur le marché de l’électricité. Ceci est prévu par l’arrêté royal approuvé en avril 2019.

Lorsque nous vendons de l’énergie, cela dépendra de la fluctuation du prix du marché de l’électricité et 7% seront prélevés sur la Taxe sur la Valeur de la Production d’Energie Electrique (IVPEE). Au contraire, l’indemnisation dépendra de la valeur déterminée par le commerçant et il sera déduit de la facture d’électricité.

Tout ce que nous vous avons dit signifie, à notre avis, qu’il vaut la peine d’investir dans ce que sont des panneaux solaires et plus si le prix de la lumière reste longtemps à ces niveaux, quelque chose qui semble baisser, mais pas trop beaucoup, pour que l’énergie solaire continue d’être rentable et amortissable dans un laps de temps plus ou moins prudent.

Share