Les partisans de Trump sont des «ennemis de l’État» 10z viral

par Landon Mion, Mairie :

Un journaliste du New York Times a déclaré mardi que les partisans de l’ancien président Donald Trump devraient être étiquetés comme « ennemis de l’État » afin de résoudre le « dilemme » de la sécurité nationale des États-Unis.

Katie Benner a déclaré sur Twitter lors de la première audience du comité du 6 janvier que le comité « souligne » les efforts pour « combattre les menaces légitimes à la sécurité nationale ».

« Le #January6thSelectCommittee d’aujourd’hui souligne le dilemme natsec actuel et essentiel de l’Amérique: lutter contre les menaces légitimes à la sécurité nationale implique désormais d’appeler les partisans d’un politicien des ennemis de l’État », a écrit Benner dans des tweets supprimés depuis.

LA VÉRITÉ VIT sur https://sgtreport.tv/

« En tant qu’Américains, nous pensons que le pouvoir de l’État ne doit pas être utilisé pour travailler contre une personnalité politique ou un parti politique », a-t-elle poursuivi. « Mais que se passe-t-il si un politicien semble menacer l’État ? Si le politicien continue de le faire hors de ses fonctions et que tout son parti soutient cette menace ? »

Elle a poursuivi en spéculant qu’en raison de l’enquête sur la Russie et des deux destitutions de Trump laissant le « dilemme » rester « non résolu », le comité restreint ne conduirait probablement pas non plus aux changements qu’elle souhaite.

« Cela laisse le soin aux électeurs, rendant encore plus essentiel un accès libre et équitable aux sondages », a déclaré le journaliste du DOJ pour The Times.

Le tweet de Benner a reçu de nombreuses critiques avant qu’elle ne décide finalement de le retirer.

Lire la suite @ Townhall.com

Share