Les pilotes d’Alfa Romeo doivent être « intelligents » pour faire la Q3

Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi ont tous deux déclaré qu’Alfa Romeo devait être intelligent avec son positionnement en qualifications pour se frayer un chemin en Q3.

Les deux pilotes Alfa affirment que leur position sur la piste avant de réaliser un tour lancé en qualifications sera cruciale pour leurs chances d’accéder à la Q3 avant le Grand Prix de Styrie dimanche.

Giovinazzi a réalisé un tour de 0,733 secondes derrière le meilleur temps de Max Verstappen en FP2 vendredi et s’est classé P10, les deux pilotes ayant l’impression d’être très en quête de se frayer un chemin jusqu’à la dernière partie des qualifications.

Pour Raikkonen, il sait que chaque mètre est crucial autour du circuit Red Bull Ring de 4,3 km s’il veut progresser ce week-end.

« J’ai pu faire du bon travail dans la séance de l’après-midi et la voiture ne se sentait pas trop mal : bien sûr, vous pouvez toujours l’améliorer, mais c’est ce sur quoi nous devons travailler avant demain », a déclaré Raikkonen.

« Le trafic est un problème autour de cette piste courte et cela a rendu les choses assez délicates aujourd’hui : en qualifications, il sera important de choisir le bon moment.

« On verra demain la météo : de toute façon, surtout sur un tour si court, il va falloir enchaîner tous les virages car chaque petite erreur compte.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de la Formule 1

Giovinazzi a fait écho aux réflexions de son coéquipier champion du monde, ajoutant qu’il se sent à l’aise au volant de sa voiture et espère pouvoir se placer le plus haut possible dans le peloton.

Avec le tracé court réduisant les marges globales dans les temps au tour entre les voitures, l’Italien a déclaré que l’équipe aurait travaillé dur dans la soirée de vendredi pour les rendre aussi rapides que possible lors des qualifications.

« Je pense qu’aujourd’hui a été un vendredi très positif », a déclaré Giovinazzi à Sky Italia. « Dès le premier tour en FP1, je me suis senti à l’aise avec la voiture, et cela vous donne un avantage important, pour pousser et tout.

« Donc je suis content de vendredi, on sait quand même que demain ce ne sera pas aussi facile qu’aujourd’hui, donc il faut continuer à pousser ce soir, pour essayer de trouver les derniers détails, car nous sommes encore tous proches.

« Alors demain le trafic sera important aussi, c’est un tour très court donc trouver le trafic sera facile, il faut être malin pour se retrouver au bon endroit sur la piste.

« Aujourd’hui, je suis satisfait de l’équilibre de la voiture, du déroulement de vendredi. Mais demain, je pense que ce ne sera pas aussi facile qu’aujourd’hui.

« Nous devons continuer à travailler de toute façon, au moins avoir le même film d’aujourd’hui. Et puis assembler le tout demain.

Reportage supplémentaire de Luca Brambilla

Suivez toute l’action du Grand Prix de Styrie avec le live center PlanetF1

Share