Les pilotes de Formule 1 sont libres de dire ce qu’ils veulent

Le Qatar ne fera pas taire les pilotes de Formule 1 lorsqu’ils se rendront sur le circuit de Losail, convaincu qu’ils sont « libres de dire » ce qu’ils veulent.

Cette année, la Formule 1 courra sous les projecteurs à Losail, au Qatar, qui accueillera le troisième et dernier Grand Prix de la saison alors qu’il occupe la place laissée vacante par l’Australie.

Il s’agira de la première visite du sport dans le pays, le Qatar commençant plus tard un accord de 10 ans en 2023 avec des informations selon lesquelles la course pourrait se déplacer dans les rues de Doha.

Mais alors que les pouvoirs en place de la F1 sont ravis du nouveau site, des allégations de « lavage de sport » ont été formulées par Amnesty International.

En publiant une déclaration après la confirmation par la F1 de la course au Qatar, Amnesty International a qualifié le bilan du pays en matière de droits humains de « extrêmement troublant » et a exhorté la F1 à « insister sur le fait que tous les contrats relatifs à cette course contiennent des normes de travail strictes dans toutes les chaînes d’approvisionnement ».

Le communiqué ajoute que « les pilotes et leurs équipes doivent être prêts à parler des droits de l’homme au Qatar avant la course, en faisant leur part pour briser le charme du lavage de sport et de la gestion de l’image ».

Le chef du sport automobile du Qatar insiste sur le fait que les pilotes de Formule 1 ne seront pas réduits au silence.

« Nous sommes heureux d’aider les conducteurs à s’exprimer sur leurs plateformes », a déclaré à l’. Abdulrahman Al Mannai, président de la Qatar Motor and Motorcycle Federation.

« Nous ne considérons pas cela comme un problème au Qatar car ils sont libres de dire ce qu’ils veulent. »

Il a ajouté : « Le Qatar a été ouvert… à la critique. Le Qatar a travaillé ces dernières années pour améliorer les choses en ce qui concerne les questions de travail. »

Al Mannai espère une course à guichets fermés sur le circuit de Losail, qui est également un rendez-vous du calendrier MotoGP.

« Nous essayons de maximiser l’occasion (et) nous essayons d’en ajouter plus à l’événement de Formule 1 », a-t-il ajouté. « Je pense que nous verrons de belles surprises lors du week-end de Formule 1. »

Le Grand Prix du Qatar a lieu le 21 novembre.

Share