in

Les pilotes Williams espèrent que la sensibilité au vent ne les désavantagera pas · .

George Russell et Nicholas Latifi espèrent que la sensibilité aérodynamique de leur voiture n’est pas exposée par les vents forts prévus pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan ce week-end.

La voiture 2021 de Williams s’est avérée particulièrement sensible au vent lors des courses précédentes. À Algarve, Russell s’est classé septième dans les conditions plus calmes des premiers essais, mais n’a pas pu reproduire ce rythme dans des conditions plus rafales plus tard dans le week-end.

Des vents forts sont prévus le jour de la course – des rafales allant jusqu’à 50 km/h – mais Russell a déclaré qu’il ne s’attendait pas nécessairement à rencontrer les mêmes problèmes qu’au Portugal.

“Nous luttons contre le vent, mais c’est un peu unique ici entre les murs, entre les bâtiments”, a-t-il expliqué. « Je pense que le vent suit presque le circuit à cause de [its] nature.

« Aujourd’hui, nous avons eu d’énormes rafales qui, normalement, n’auraient pas été agréables pour nous. Mais je pense que c’est un circuit unique et ce ne sera probablement pas aussi mauvais que ce que l’on ressent dans le paddock. Nous devrons donc attendre et voir.

Latifi, qui n’a piloté la piste qu’en F2, a fait écho aux commentaires de son coéquipier. « C’est évidemment très, très venteux, mais normalement dans les courses de rue, vous avez tendance à vous abriter autour de la piste, comme ce fut le cas lors de la marche sur piste ce matin.

«Il y avait aussi des endroits où il y avait beaucoup de tunnels, donc c’est en fait assez fort dans certaines régions, mais c’est à peu près inexistant dans d’autres. Cela peut donc être un problème selon la direction et l’endroit où vous le ressentez réellement.

Latifi s’attend à ce que l’intensité du vent s’atténue au cours du week-end. “Nous devrons voir en FP1, mais je pense que cela devrait disparaître au cours de la prochaine [few] journées. Aujourd’hui, c’est très, très extrême, mais j’espère que ce ne sera pas le cas lorsque nous roulerons. »

Alors que l’équipe n’était pas en lice pour les points à Monaco, Latifi espère qu’ils seront plus compétitifs à Bakou. « Beaucoup de virages ici sont tous très similaires, des virages à 90 degrés très lents. Nous avons tendance à lutter un peu plus dans les vitesses lentes.

« Ce n’est pas un secret, c’était le cas à Monaco. Mais en même temps, il y a des caractéristiques légèrement différentes. Ce n’est pas aussi cahoteux ici. Ce sont évidemment des lignes droites beaucoup plus longues.

« Je pense donc que ce sera définitivement une exigence de réglage assez différente de celle de la voiture et je pense qu’il sera intéressant de voir comment tout le monde essaie de s’y attaquer ici. Mais j’espère qu’il pourrait être plus compétitif que Monaco et si des opportunités se présentent, c’est évidemment une piste que vous pouvez dépasser et faire bouger les choses.

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

Grand Prix d’Azerbaïdjan 2021Parcourir tous les articles du Grand Prix d’Azerbaïdjan 2021

Partagez cet article de . avec votre réseau :

Gareth Bale envisage de prendre sa retraite après les championnats d’Europe

Scribd lance l’application Apple Watch avec prise en charge du streaming pour les livres audio, les actualités, les podcasts, etc.