Les policiers de DC disent qu’on leur a dit de se faire avorter pour garder leur emploi

Un officier du département de la police métropolitaine a affirmé qu’elle avait reçu un ultimatum pour soit se faire avorter, soit perdre son emploi pendant sa formation.

Karen Arikpo, officier de DC depuis 24 ans, s’est récemment entretenue avec Fox 5 DC pour discuter de cette expérience qui a changé la vie.

Arikpo dit qu’elle n’avait parlé à personne de l’incident depuis qu’il s’est produit en 1997, alors qu’elle était une recrue de la police à l’académie de police.

« Je pensais pouvoir le cacher », dit-elle à propos de sa grossesse. « Il suffit de traverser l’académie et de le cacher. »

LES ORGANISATIONS CARITATIVES PRO-LIFE DU TEXAS RÉPONDENT À LA LOI SUR L’AVORTEMENT ET SE PRÉPARENT À UN MONDE « POST-ROE »

Son sergent, une femme, a donné à la classe un ultimatum qui a changé la vie.

« Si nous étions enceintes, nous devions nous faire avorter ou nous serions licenciés », a déclaré Arikpo. « Alors plus tard ce jour-là, je suis allé dire à mon sergent de classe que j’étais enceinte. Et elle a dit que je devais me faire avorter. »

LES DIRIGEANTS CHRÉTIENS RIP WASHINGTON POST ARTICLE CLAMANT LA LUTTE CONTRE L’AVORTEMENT BASÉ SUR UNE MAL LECTURE DU PASSAGE DE LA BIBLE

La sergente a même référé Arikpo à un médecin de DC pour subir la procédure. L’officier vétéran dit qu’elle a gardé le secret depuis que c’est arrivé.

« Je pensais juste que c’était quelque chose que j’emporterais dans ma tombe », a-t-elle déclaré à FOX 5.

Arikpo dit que son vote de confiance est venu lorsque le chef adjoint de la police de DC, Chanel Dickerson, a parlé de la même expérience pendant son séjour en tant que cadet de 18 ans. Fox 5 DC rapporte que Dickerson a rendu sa demande publique lors d’une réunion communautaire.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

Arikpo a contacté Dickerson, qui regrette d’avoir abandonné son bébé pour un travail. Arikpo exprime le même regret. Elle a déclaré à Fox 5 DC qu’elle avait enduré des problèmes de fertilité après des années à essayer de retomber enceinte.

« Toutes ces années, j’ai essayé et je n’ai jamais pu avoir de bébé », a déclaré Arikpo. « J’ai fait ça pour un travail. Et puis pour vouloir des enfants et ne pas pouvoir en avoir. Comment dites-vous cela aux gens ? »

Fox News a contacté le département de la police métropolitaine pour obtenir des commentaires sur les allégations.

Selon Fox 5 DC, le département a apporté des changements importants depuis lors. Maintenant, si un cadet tombe enceinte, le cadet poursuivra la partie éducative avec un test de performance physique modifié, selon les conseils d’un professionnel de la santé. Le cadet sera également placé dans une future classe.

Share