Les rivaux des boxeurs espagnols à la Coupe du monde de Belgrade sont déjà connus

L’agenda de la boxe espagnole ne s’arrête pas. Après la bonne performance de l’équipe espagnole dans le Championnat d’Europe junior contesté dans Budva (Monténégro), avec l’or de Rafa Lozano comme récolte maximale, l’action continue pour les boxeurs espagnols, cette fois dans le Championnats du monde de Belgrade. La cérémonie d’ouverture et le tirage au sort du box ont eu lieu à cette même occasion, ce qui, a priori, permet de nourrir un peu d’espoir pour les combattants espagnols, comme cela a été analysé pour MD C.arlos Utrilla, de la Fédération espagnole de boxe.

Un total de huit seront les représentants de la boxe espagnole à Belgrade, étant le premier d’entre eux à entrer en action Antonio Barrul, dans le combat qui se tiendra ce lundi après-midi, dans le Ring B, à 18h00.

Les finales auront lieu les 5 et 6 novembre

« Une Coupe du monde est une Coupe du monde et il faut aller de combat en combat, et dans une première impression il y a eu un peu de tout. Marti Molina et Ayoub Ghadfa Drissi ils ont des combats difficiles, comme le kazajo Nurlan Saparbay, avec qui il a déjà combattu cette année et l’a battu en Castellón. Ce sont généralement des combats compliqués. En ce qui concerne les deux principales références de l’équipe espagnole, qui sont Gabriel Escobar et Enmanuel Reyes PlaIl faut dire qu’Escobar a un tableau compliqué, mais pas des plus difficiles. Le premier rival est contre Daniel Asenov, qu’il a remporté au deuxième tour de la Jeux olympiques de Tokyo. C’est difficile pour Escobar, mais ce n’est pas le chemin le plus difficile. De son côté, Enmanuel Reyes Pla n’a pas la tâche facile, mais s’il avait eu ce tableau à Tokyo il aurait probablement obtenu une médaille olympique. Les bons adversaires sont mesurés, mais ce n’est pas le tirage le plus difficile que j’ai pu avoir ».

Recherchez la boxe espagnole avec ces combattants pour accrocher une médaille sur un Championnat du monde, ce qui n’a pas été réalisé depuis la première édition de 1974 en La Havane Cuba), avec Enrique Rodriguez Cal il a accroché la médaille de bronze. Plus récemment, en 1995 en Berlin, Allemagne) Rafa Lozano atteint les quarts de finale, même plafond qu’il a également atteint Gabriel Escobar en 2017 en Hambourg, Allemagne).

LA TABLE ESPAGNOLE

-51kg
Martín Molina contre Akhtem Zakirov (Russie)

Difficile combat celui du Catalan, contre un homme qui a été cette année champion d’Europe U22 en Italie.
Le combat se jouera le mardi 26 dans la session de l’après-midi

-54kg
Gabriel Escobar contre Daniel Asenov (Bulgarie)

Escobar affronte une vieille connaissance, le Bulgare Asenov, qu’il a remporté les deux dernières dates. Le plus récent était à Tokyo.
Le combat se jouera le vendredi 29 dans l’après-midi

-57kg
Antonio Barrul contre Nurettin Ovat (Turquie)

Le plus récent des Espagnols se mesure au représentant de l’un des pays émergents, la Turquie.
Le combat se jouera le lundi soir

-63,5kg
Adrián Thiam contre Mark Andrejev (Estonie)

Le Tarragone débutera la compétition en mesurant le boxeur estonien, un homme à exploiter mais qui dans les compétitions inférieures présente un large cursus international.
Le combat aura lieu le mardi après-midi 26

-71kg
Youba sissokho
Il est qualifié pour le deuxième tour des éliminatoires et affrontera le vainqueur du combat entre le Moldave Bucsa et le Chypriote Rafail Pafios vendredi soir.

-75kg
Pablo Coy contre Mofid Kiwan (Bulgarie)

The Elder affronte Kiwan, un combattant bulgare qui a terminé 5e aux Championnats d’Europe des moins de 22 ans en 2019.
Le combat aura lieu le mardi soir 26

-92kg
Enmanuel Reyes Pla contre Vagkan Nanitzanian (Grèce)

En bas de tableau mais sans être tête de série, Reyes Pla affrontera le boxeur grec Nanitzanian à son premier combat, tandis que le Français Soheb Bouafia l’attend au second tour.
Le combat se jouera le mardi 26 en séance du soir

+92 kilogrammes
Ayoub Ghadfa Drissi contre Nurlan Saparbay (Kazakhstan)

Ayoub affronte, déjà au deuxième tour des éliminatoires, le danger boxeur kazakh. Dans le Boxam de mars, la victoire est tombée du côté espagnol.
Le combat aura lieu le jeudi après-midi 28

Lire aussi Rédaction

Lire aussi Rédaction

Nuit inoubliable pour Natxo Mendoza

Share