Les stewards maintiennent le penalty de Raikkonen à Imola GP

Kimi Raikkonen ne récupérera pas son P9 à Imola, les stewards s’opposant à l’annulation de la décision.

Raikkonen a empoché ce que lui et Alfa Romeo pensaient être leurs premiers points du championnat 2021 lorsqu’il a franchi la neuvième ligne au Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Quelques heures plus tard, cependant, il a été frappé d’une pénalité de 30 secondes, tombant à la 13e place.

La pénalité était le résultat d’une infraction au redémarrage du drapeau rouge, Raikkonen tournant sur le tour avant le redémarrage.

Selon les règles, il était censé reprendre sa position en ligne, mais devait le faire avant la première ligne de Safety Car. S’il ne le faisait pas, il devrait traverser la voie des stands, plutôt que de prendre le départ roulant hors de sa position.

Alfa Romeo a estimé que la sanction était injuste et a demandé le droit de la faire réviser.

Les commissaires sportifs ont cependant confirmé leur décision de sanctionner le Finlandais en admettant qu’il y avait une «ambiguïté» dans la règle.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Expliquant leur décision, les stewards ont écrit: «Depuis 2018, il n’y a pas eu de précédent pour la circonstance dans laquelle se trouvait le chauffeur Raikkonen.

«Dans la décision initiale des commissaires sportifs, nous avons déclaré que ‘La règle exigeant qu’une voiture entre dans la voie des stands si elle ne parvient pas à retrouver sa place est cohérente dans plusieurs championnats, figure dans le Règlement Sportif de Formule 1 de la FIA depuis plusieurs années et a été appliquée de manière cohérente ».

«Tout cela est correct, sauf que les stewards reconnaissent qu’il n’y a pas eu de précédent.

«Les commissaires acceptent la position du concurrent selon laquelle les règles ne correspondent probablement pas à l’intention initiale. Mais ils sont dans la réglementation depuis 2018.

«En cas d’ambiguïté, le bénéfice du doute devrait revenir au concurrent… [but] alors que les commissaires comprennent pourquoi le concurrent a agi comme ils l’ont fait – d’abord pour dire au pilote de reprendre sa position, puis plus tard pour lui dire de ne pas reprendre le poste – les commissaires tiennent leur décision initiale selon laquelle le concurrent a commis une infraction d’art. 42.6 en ne rétablissant pas sa position de départ pendant le tour derrière la voiture de sécurité. »

Les commissaires ont ajouté que «les sanctions obligatoires qui figurent dans le Règlement Sportif de Formule 1 de la FIA sont spécifiquement destinées à retirer le pouvoir discrétionnaire des pénalités des mains des commissaires, même ou spécifiquement lorsque les commissaires trouvent des circonstances atténuantes. Les concurrents participent à la rédaction de ces règlements. »

Alfa Romeo a accepté le résultat.

“Alfa Romeo Racing ORLEN reconnaît la décision de la FIA et des commissaires du Grand Prix d’Émilie-Romagne de maintenir la pénalité initiale infligée au pilote Kimi Raikkonen, à la suite d’un examen de l’incident”, a déclaré l’équipe.

“L’équipe se concentre désormais entièrement sur le Grand Prix d’Espagne du week-end prochain.”

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook.