in

L’Espagne, dans le but de dépasser sa participation la plus élevée depuis Barcelone’92

03/06/2021 à 10h12 CEST

.

L’équipe olympique espagnole de boxe reprendra à Paris (4-11 juin) la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo avec les places déjà confirmées de Gabriel Escobar (-52 kilos) et José Quiles (-57 kilos), l’objectif est donc d’en obtenir au moins un de plus puisque depuis Barcelone’92, avec cinq invités et deux qualifiés, pas plus de deux représentants ont participé à une épreuve olympique.

Le tournoi a commencé à l’origine à Londres mais l’expansion mondiale du coronavirus a contraint la compétition à être temporairement suspendue le 16 mars 2020. Plus d’un an plus tard, elle reprendra là où elle s’était arrêtée, avec les mêmes concurrents et équipes, puisque seul le lieu du tournoi a été modifié.

Bien sûr, en cours de route, les éliminatoires mondiales ont été laissées dans lesquelles l’Espagne espérait même dépasser les sept participants de Barcelone.

Suite à la décision prise par la Task Force, appartenant au CIO, qui organise la boxe en raison de la situation exceptionnelle de l’Association Internationale de Boxe (AIBA), ces places sont attribuées selon un classement basé sur les compétitions internationales au cours des quatre dernières années qui fait il n’y a pas de représentants espagnols parmi les gagnants.

Avec Gabriel Escobar, l’or européen brisant une sécheresse de 48 ans et visant à bien faire pour être tête de série au tirage au sort olympique, et José Quiles, qui n’a pas voyagé en France avec l’expédition espagnole faute d’être physiquement à 100%, l’Espagne compte trois boxeurs et une boxeuse qui reprendront leur rêve d’être à Tokyo ce vendredi.

Miguel Cuadrado (-75 kilos), Gazi Khalidov (-81 kilos), Enmanuel Reyes Pla (-91 kilos) et Mélissa tudge (-60 kilos) doit gagner deux matches pour obtenir un passeport pour les JO. Ils auront deux chances puisqu’il y aura un play-off pour les combattants qui remportent le premier et tombent en quarts de finale. Les positions des cinquième à huitième et cinquième et sixième iront au Japon.

Au cas où Mélisse elle y parvient, elle sera la première représentante dans la catégorie féminine de toute l’histoire de la boxe olympique espagnole.

« J’arrive assez fort. Le report m’a fait du bien pour acquérir plus d’expérience et partir avec encore plus d’envie. C’est une grande responsabilité d’être seul pour les pré-olympiques et je suis confronté à quelque chose de très important pour moi et pour la boxe féminine espagnole & rdquor;, a déclaré la boxeuse à . avant de se rendre à Paris.

AOC critiqué pour ne pas avoir aidé sa grand-mère à Porto Rico frappé par l’ouragan .

Mick Schumacher “plus calme” mais partage les “qualités” de son père