L’Espagne jouera sa cinquième demi-finale du Championnat d’Europe

07/02/2021

Le à 23h00 CEST

Des doutes initiaux à la démonstration de résistance et d’insistance à présenter sa candidature à l’Eurocup. L’Espagne n’est qu’à deux pas de remporter la meilleure compétition continentale entre équipes nationales pour la quatrième fois de son histoire. Avec la longue victoire aux tirs au but contre la Suisse, qui malgré l’élimination a sans aucun doute été l’une des révélations du tournoi, les hommes de Luis Enrique ont certifié leur qualification pour le dernier match nul avant la grande finale. Wembley, théâtre des deux demi-finales et de la grande finale du championnat d’Europe, prévue dimanche 11 juillet prochain, attend déjà les « Rouges ».

Ce sera le cinquième fois que l’équipe nationale dispute les demi-finales de l’Eurocup. Il les a « rencontrés » dans l’édition de 1964, le premier à remporter le tournoi après avoir battu l’Union soviétique en finale, a joué au Santiago Bernabéu. Exactement deux décennies plus tardEn France, l’équipe espagnole a également atteint le match décisif, même si elle l’a perdu contre l’hôte. Les deux dernières apparitions des « Rouges » en demi-finale d’un « Euro » ont été vécues récemment, en 2008 Oui 2012, au cours du cycle glorieux et réussi au cours duquel une Coupe du monde a également atteint les vitrines de la Ciudad del Fútbol de Las Rozas.

Les quatre précédents mentionnés ont un dénominateur commun. Chaque fois que l’Espagne s’est qualifiée pour la demi-finale, elle a joué la finale. En d’autres termes : l’équipe nationale n’a jamais été éliminée dans ce tour. Le solde des buts marqués et encaissés dans les matchs contre Hongrie (1964), Danemark (1984), Russie (2008) et le Portugal (2012) est de Cinq à deux. Cela ne veut pas dire que pour la « Rouge », c’était du gâteau, puisqu’au milieu des tours elle a dû surmonter une séance de tirs au but. Contre l’Italie, celles de Luis Enrique ils savent qu’ils devront souffrir pour rester en vie. Et plus encore compte tenu de ce qu’ils ont dû transpirer ce vendredi à Saint-Pétersbourg.

Atteindre la demi-finale de l’Eurocup n’est pas synonyme de titre pour l’équipe espagnole, mais presque. L’Espagne a remporté le titre trois fois sur quatre où elle s’est «glissée» dans le top quatre. Les précédents invitent à l’optimisme, même si maintenant le plus difficile demeure. Toute erreur sera chèrement payée.

Share