L’Espanyol n’a pas le temps de regretter

Il est évident que la paroisse espagnole s’arrache encore les cheveux quand souviens-toi de la cravate au Martínez Valero samedi dernier. Après une première mi-temps faible, l’équipe bleu et blanc a tourné la tache grâce à une minute magique où deux buts ont été marqués sans sourciller. Morlanes et RDT ont fait rêver l’Espanyol de remporter trois victoires consécutives en championnat, bien que Benedetto ait été chargé de faire baisser le moral des déplacés à Elche.

Plus d’informations (Auto)

Titre de l’actualité (Auto)

Voir ce qui pourrait être – 1-3 était proche à plus d’une occasion- Vicente Moreno et l’équipe sont repartis avec un mauvais goût dans la bouche, bien qu’ils sachent parfaitement qu’ils ne doivent pas gaspiller leur énergie à se lamenter du résultat. Ce que nous devons faire, c’est tourner la page, apprendre de nos erreurs et nous préparer consciemment au nouveau défi, qui arrive très bientôt.

Retour à la maison

Et c’est que demain il y a un nouveau test pour l’Espanyol. Le troisième match des neuf derniers jours. Un vrai marathon. Bien que cette fois l’équipe rentre à la maison, où elle se sent à l’aise. Il fait froid loin du stade RCDE et les résultats le confirment, car les bleus et blancs ne savent toujours pas ce que c’est que de gagner à domicile. C’est pourquoi les attentes avec la visite de l’Athletic Club sont très élevées, compte tenu des deux derniers matchs des Bleus et Blancs face à leurs fans : victoire prestigieuse contre le Real Madrid et confirmation de son bon moment contre Cadix.

En additionnant les trois points, 10 points sur les 12 derniers seraient signés. Des chiffres qui, pourquoi pas, peuvent inviter à l’optimisme et amorcer une réflexion sur les positions européennes. La Liga est très longue et souvent des montagnes russes, mais commencer à s’éloigner de la zone du bas et côtoyer ceux qui luttent pour être dans le top six est la première étape.

Oscar Gil s’inquiète

A défaut de connaître la liste des convoqués, tout pointe car Óscar Gil ne pourra pas occuper l’aile droite contre l’Athletic. Le club n’a pas encore officialisé le rapport médical, mais plusieurs médias suggèrent que le latéral a une affectation au tendon rotulien de son genou gauche. Dans la dernière ligne droite du match, l’ancien joueur d’Elche Il a eu une altercation avec Mojica qui l’a obligé à partir avec une civière. Il n’y aura aucun doute lorsqu’ils effectueront les tests médicaux pertinents, mais les images vues dans le Martínez Valero n’invitent pas exactement à l’optimisme.

Share