Lewis Hamilton admet que Red Bull sera « très difficile » à battre

Lewis Hamilton sait qu’il fait face à un défi de taille pour prendre le dessus sur Red Bull lors de sa première course à domicile de la saison.

Après avoir remporté trois courses au trot, tout l’élan est avec Red Bull alors qu’ils rentrent chez eux pour le Grand Prix de Styrie, et ils n’auraient pas pu rêver d’un meilleur départ puisque Max Verstappen a dominé les FP1 et FP2.

Hamilton s’est quant à lui contenté de la P4 une fois la course du vendredi terminée.

« Un travail en cours. Ce fut une belle journée, bien sûr, il crache au début de la deuxième séance, mais la piste est géniale », a-t-il déclaré à Sky F1.

« Je pense que nous étions un peu déprimés [on Red Bull], en particulier sur un seul tour, mais généralement au cours de la journée, la voiture s’est sentie relativement solide.

« J’ai quelques faiblesses mais comme je l’ai dit à l’approche du week-end, nous perdons dans la ligne droite – un montant considérable – donc nous devons juste continuer à travailler pour essayer de rectifier cela.

Hamilton a en fait eu un temps plus rapide que le 1:05,4 supprimé de Verstappen lors de la FP2, mais néanmoins, il accepte pleinement le défi qui l’attend pour mettre un terme à la charge de Red Bull.

Interrogé sur son rythme sur un seul tour, Hamilton a déclaré qu’il « ne se sentait pas trop mal », mais s’attend à ce que Red Bull soit « très difficile à battre ».

« Je pense que les Red Bulls seront certainement très difficiles à battre », a-t-il admis.

« Je pense qu’ils ont juste l’avantage, peut-être plus, nous ne savons pas ce qu’ils vont faire quand ils allument ce moteur.

« Mais je ne sais vraiment pas quoi dire, je n’ai pas vraiment eu trop de gros problèmes aujourd’hui, je suis plus heureux de l’endroit où nous en sommes avec la voiture.

« J’ai travaillé d’arrache-pied toute la semaine pour essayer de comprendre où je veux mettre la voiture et j’espère que le travail acharné commencera bientôt à porter ses fruits.

« Je ne sais pas si c’est un écart de quatre dixièmes [to Red Bull] mais nous verrons ce qui se passe demain. Je pense qu’un de mes tours m’a été enlevé, ce qui était beaucoup plus proche.

Découvrez toutes les dernières marchandises Lewis Hamilton sur la boutique officielle de la Formule 1

Et en ce qui concerne le rythme de course, Hamilton ne voit pas non plus beaucoup de faiblesses pour Red Bull dans ce département, estimant qu’ils sont « vraiment, vraiment forts ».

« C’est serré mais surtout dans le rythme de course, ils étaient vraiment, vraiment forts », a déclaré le septuple champion du monde.

« Ils lancent de très bons coups en ce moment, nous devons donc lever nos gardes et nous assurer que nous sommes prêts. »

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share