Lewis Hamilton fait taire les suggestions d’erreurs supplémentaires en 2021

Lewis Hamilton a rejeté les suggestions selon lesquelles il avait commis plus d’erreurs cette saison, admettant à Imola mais insistant sur le fait que Bakou n’était pas sur lui.

Le championnat de cette année s’avère être l’un des plus difficiles que Hamilton ait dû endurer, le Britannique affrontant Max Verstappen.

Et il y a beaucoup en jeu, pour les deux pilotes.

Alors que Verstappen vise son premier titre mondial, Hamilton est à la recherche du record du plus grand nombre de championnats de pilotes.

Actuellement à égalité avec Michael Schumacher sur sept, un huit signifie qu’il aura trois plus gros records dans le sport : la plupart des victoires en Grands Prix, la plupart des pole positions et la plupart des titres mondiaux.

La pression a, selon certains experts, conduit à plus d’erreurs de Hamilton que jamais.

Son premier gros coup de la saison a eu lieu au Grand Prix d’Émilie-Romagne lorsqu’il a glissé dans les graviers de Tosa en essayant de doubler la Williams de George Russell.

Hamilton a pu rejoindre la course tandis qu’un drapeau rouge a permis à Mercedes de réparer sa voiture.

Lorsqu’on lui a demandé s’il sentait qu’il commettait plus d’erreurs cette saison, le champion du monde en titre a déclaré à Auto Motor und Sport : « À Imola, je savais que je ne pouvais pas perdre sept autres points. Avec le recul, on pourrait peut-être dire que j’étais trop impatient et trop agressif.

«Je peux vous dire que c’était douloureux quand j’ai roulé dans le gravier.

« Si seulement j’avais été un peu plus patient avec les tours. Mais à ce moment-là, je ne pensais qu’à rattraper Max.

« Ce n’était pas bon. C’était clairement une erreur.

Mais celui de Bakou, dit-il, n’était pas tant une erreur qu’un problème avec la voiture.

Avec Verstappen sortant de la tête lorsque son pneu a éclaté, Hamilton a eu une occasion en or de prendre des points au pilote Red Bull.

Alignant P2 après le drapeau rouge, Hamilton a tenté de prendre la tête dans le virage 1, mais a accidentellement appuyé sur le mauvais bouton, sélectionnant le mauvais mode de freinage.

Il s’est envolé du circuit et a perdu l’ordre, terminant 15e. Cela a mis fin à sa série de 54 courses dans les points.

Il a déclaré : « Quand je regarde Bakou, je ne le vois pas comme une erreur de conduite. C’était plus un problème avec la voiture. Cette erreur devait arriver à un moment donné.

« Il n’y avait pas de bordure autour du « Magic Button », le bouton qui désactive les freins sur l’essieu arrière afin que les freins avant et les pneus puissent chauffer plus rapidement.

« J’ai toujours positionné ma main lorsque j’actionne l’embrayage de manière à ne pas rétrograder par erreur. Ensuite, le bouton a été activé lors du balayage. Et je n’en avais aucune idée.

« C’était une erreur, mais ce n’était pas une erreur de pilotage. C’était juste malheureux. Du coup, j’ai perdu beaucoup de points que je ne récupérerai jamais. Nous avons apporté des modifications par la suite pour que cela ne se reproduise plus.

Il a également tagué le mur de la voie des stands en Russie avec l’ancien pilote de F1 David Coulthard en disant à l’époque: « C’est la chose remarquable, vous ne le voyez pas vraiment laisser tomber le ballon massivement, beaucoup de petits incidents, mais cela montre qu’il est sous pression . « 

Verdict PlanetF1

Share