Lewis Hamilton : Mercedes est « à des kilomètres » de Red Bull

Lewis Hamilton a concédé que Mercedes était « à des kilomètres » de Red Bull après un Grand Prix d’Autriche qui a sérieusement nui à ses espoirs de championnat du monde.

Le Britannique a encore perdu 14 points face au vainqueur Max Verstappen, qui compte désormais 32 points d’avance dans la quête du titre Pilotes – un écart qui ne peut plus être comblé en une seule course.

Pour la deuxième semaine consécutive au Red Bull Ring, Verstappen a mené depuis la pole position et n’a jamais eu un moment d’anxiété dans une voiture qui était confortablement la classe du peloton.

Contrairement à sept jours plus tôt, Hamilton n’a pas pu minimiser ses pertes en terminant deuxième. Au lieu de cela, avec des dommages à son W12, probablement à la suite d’un écrasement sur les trottoirs, il a terminé quatrième – derrière son coéquipier, Valtteri Bottas, et Lando Norris de McLaren.

Le principal problème, cependant, pour le septuple champion du monde est que Mercedes continue de manquer de rythme par rapport à Red Bull en qualifications et en courses – ce que Hamilton espère pouvoir régler avant la prochaine épreuve, le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone le 18 juillet.

Découvrez toutes les dernières marchandises Lewis Hamilton sur la boutique officielle de Formule 1

« Nous sommes à des kilomètres d’eux, nous avons donc beaucoup de travail à faire », a déclaré Hamilton à Sky F1 après la course. « Nous avons besoin de tout le monde sur le pont, et je sais qu’il y en a déjà.

«Ils (Red Bull) ont clairement apporté beaucoup d’améliorations au cours des dernières courses et nous n’en avons apporté aucune. Il faut en apporter et trouver le plus de performances possible, sinon ce sera le résultat le plus souvent.

« J’ai dit avant la course qu’il serait très difficile de battre Max, bien sûr. Mais c’était évidemment décevant de perdre autant d’appuis à l’arrière de la voiture et de ne pas pouvoir conserver la deuxième place. Donc beaucoup de points perdus aujourd’hui.

Bien que Hamilton ait été informé par son équipe par radio que les dommages avaient été causés par le passage sur les trottoirs, il a semblé surpris que sa voiture ait été plus touchée que les autres.

« Je n’allais pas plus sur le trottoir que n’importe qui d’autre », a insisté le joueur de 36 ans, qui a signé une prolongation de contrat de deux ans avec Mercedes ce week-end.

« Je n’ai aucune idée de l’endroit où cela s’est produit, mais il y a eu beaucoup de dégâts. J’étais deuxième quand tout d’un coup il s’est manifestement cassé. Cela aurait été une seconde facile en général, mais évidemment pas en mesure de rattraper ces gars-là. »

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share