Lewis Hamilton n’a pas le « rythme brutal pour dépasser » Red Bull

Lewis Hamilton pense que s’il doit battre Max Verstappen pour remporter le Grand Prix de Styrie, ce ne sera pas à cause de son rythme de course.

Les deux prétendants au Championnat du Monde débuteront en première ligne du Red Bull Ring, Verstappen occupant la pole position, qu’il a remportée avec le temps le plus rapide de 0,194 seconde lors de la séance décisive des qualifications.

Hamilton n’était que troisième le plus rapide mais remonte aux côtés de Verstappen sur la grille à la suite d’une pénalité pour son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas, qui a été rétrogradé à la cinquième place en raison d’une punition pour avoir fait tourner sa voiture dans la voie des stands pendant les essais.

Mercedes et Red Bull ont été étroitement liés pour le rythme de course cette saison, le résultat des sept premières manches de la campagne étant influencé dans une certaine mesure par la stratégie, à moins que des incidents ne soient intervenus.

Le septuple champion du monde soupçonne que toutes choses étant égales par ailleurs dans la première des deux courses consécutives sur le site autrichien, Red Bull aura trop de vitesse pour Mercedes – et devra donc peut-être s’appuyer sur d’autres facteurs s’il est pour réduire son écart de 12 points sur Verstappen au classement Pilotes.

Découvrez toutes les dernières marchandises Lewis Hamilton sur la boutique officielle de Formule 1

« Ils ont été si rapides ce week-end », a déclaré Hamilton à Johnny Herbert lors de sa première interview d’après-course.

« J’ai absolument tout donné et ce n’était tout simplement pas la meilleure des séances. Néanmoins, nous sommes toujours en première ligne après la pénalité et nous nous engageons demain dans la course pour une bagarre.

« Ils [Red Bull] ont généralement eu un quart de seconde sur nous tout le week-end. Je pense que nous avons réussi à nous rapprocher en qualifications, mais hier en course, ils avaient 0,25 seconde d’avance sur nous la plupart du temps.

« Il sera intéressant de voir si nous pouvons ou non le gérer. Je ne pense pas que nous ayons un rythme brut pour les dépasser, c’est sûr, mais nous pourrions peut-être suivre le rythme.

«Je vais tout donner, évidemment, mais je ne parle que de rythme pur. Peut-être que demain nous serons surpris, peut-être qu’il pleut, qui sait.

Des conditions instables étaient initialement prévues pour l’ensemble du week-end de course, mais après deux jours secs et ensoleillés à Spielberg, il semble, selon la dernière photo météo, que les orages devraient continuer à rester à l’écart du circuit.

Suivez toute l’action du Grand Prix de Styrie avec le live center PlanetF1

Share