Lewis Hamilton veut être un acteur après la Formule 1

Une fois qu’il aura pris le temps de sa carrière en Formule 1, le septuple champion du monde Lewis Hamilton aimerait s’entraîner pour une carrière d’acteur.

Le Britannique s’est fermement ancré dans les livres d’histoire de la Formule 1 en tant que l’un des deux seuls pilotes, aux côtés de Michael Schumacher, à atteindre sept titres mondiaux, tandis que Hamilton détient les records du plus grand nombre de victoires en course, de pôles et de podiums.

Déjà bien qu’il soit très actif en dehors de la Formule 1 à travers Extreme E, la musique, la mode, l’art et sa copropriété de la chaîne de restaurants végétaliens Neat Burger.

La Formule 1 reste cependant le principal engagement alors que Hamilton poursuit un huitième championnat du monde record, mais à l’âge de 36 ans, Hamilton lui-même a clairement indiqué qu’il en était aux dernières étapes de sa carrière.

Et quand il s’en va, Hamilton a l’ambition de s’entraîner pour devenir acteur.

Ce ne serait pas seulement une petite expérience – si Hamilton décidait de se lancer dans le théâtre, alors comme pour tous ses autres intérêts, il viserait à être le meilleur.

«J’aimerais jouer un jour. Je veux être le meilleur, dans tout ce que je fais, je veux être le meilleur, faire de mon mieux », a-t-il déclaré à DAZN F1.

«Donc, si je vais faire un film, j’irai en cours, j’étudierai et je m’assurerai d’exprimer les émotions comme je le devrais.

«Je n’ai pas le temps pour le moment, alors je suppose que c’est quelque chose que je ferai lorsque je prendrai ma retraite.»

Découvrez toutes les dernières marchandises Lewis Hamilton sur la boutique officielle de Formule 1

Hamilton n’a pas encore prolongé son contrat avec Mercedes au-delà de la campagne 2021, mais a récemment déclaré qu’il avait l’intention de figurer sur la grille de 2022, ce qui en témoigne en participant à un test de pneus Pirelli 2022 en avril.

«J’ai l’intention d’être ici l’année prochaine et je veux en faire partie, je veux aider Pirelli», a-t-il déclaré.

«C’est quelque chose que les pilotes, je pense que nous tous, avons souhaité – [higher] pneus de performance – aller de l’avant. Il était donc important pour moi de voir, de jauger où se trouve le point de départ et quelles différences je peux aider [with].

«Pour que, tout d’abord, du point de vue des pilotes, nous ayons plus d’adhérence, plus d’adhérence mécanique dans nos pneus, moins de dégradation. C’était un bon test et c’était évidemment la première étape avec les pneus. Mais ce n’était certainement pas un mauvais point de départ.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!

Share