« L’idée était de contrôler pour moi mais je me suis fait mal au cou »

19/08/2021 à 18h20 CEST

.

L’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) a révélé à la fin de l’étape se terminant dans l’Alto de la Montaña de Cullera que « l’idée initiale » de Movistar était de « contrôler » la course pour lui mais qu’il a eu un accident dans lequel il  » fait beaucoup de dégâts au cou. »

Valverde Il était huitième de l’étape à 8 secondes du vainqueur et quatrième au général, à 41 secondes du nouveau leader, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

« L’idée était de sortir pour une petite fuite et d’essayer de la contrôler par moi-même, mais j’ai fait une chute en début de course, j’ai eu beaucoup de dommages au cou et c’est pourquoi nous n’avons pas tiré tellement bientôt, car je voulais d’abord voir comment j’allais », a expliqué le champion du monde en 2018.

Le Murcien a expliqué la mésaventure subie : « il y a eu un freinage devant, j’ai pu freiner à temps mais, quand j’ai été arrêté, ils m’ont donné une ‘bosse’ par derrière et j’ai accroché avec le vélo d’un homme de Trek, Brambilla Je pense que c’était. Je me suis fait beaucoup de mal, ça a grincé, mais il semble que ça ait été une chose mineure ».

ValverdeCependant, il s’est félicité car « dans la partie finale, l’équipe était très bonne ». « Il y avait beaucoup de vent et c’était très dangereux, mais ils ont réussi à le porter à la perfection », a-t-il estimé.

Bien qu’il ait admis que lui et Miguel Ángel López et Enric Mas « auraient aimé être un peu plus en avance », il pense qu’au final, ils « allaient bien ».

« Pour le moment, nous sommes là-bas, pendant que j’y suis, nous pouvons toujours avoir plus d’avantages. Demain (dans l’étape de haute montagne avec la fin au Balcón de Alicante), cela n’a rien à voir, même si aujourd’hui c’était très dur à cause de le vent », a-t-il ajouté Valverde.

Share