L’Inde a besoin d’un pool national de catastrophes pour couvrir les risques de catastrophes naturelles (Rapport)

catastrophe naturelle en indeL’Inde se classe troisième, après les États-Unis et la Chine, pour le nombre de catastrophes naturelles depuis 1900, avec 756 catastrophes naturelles telles que glissements de terrain, tempêtes, tremblements de terre, inondations, sécheresses, etc. (Photo d’archive : IE)

Avec l’augmentation du nombre d’incidents et de la gravité des catastrophes naturelles d’année en année, un rapport a appelé à la création d’un pool national de catastrophes, car le pays est l’un des pays les plus exposés aux catastrophes au monde.

L’Inde se classe troisième, après les États-Unis et la Chine, pour le nombre de catastrophes naturelles depuis 1900, avec 756 catastrophes naturelles telles que glissements de terrain, tempêtes, tremblements de terre, inondations, sécheresses, etc. Entre 1900 et 2000, il y a eu 402 catastrophes et 354 en 2001-21.

Depuis 2001, un total de 100 millions de personnes ont été touchées et près de 83 000 personnes ont perdu la vie à cause de ces catastrophes. Si les pertes sont ajustées avec les prix actuels, les pertes s’élèvent à un crore de Rs 13 lakh ou 6% du PIB, a déclaré vendredi la State Bank of India (SBI) dans une note.

Entre 1991 et 2021, environ 8 % seulement des pertes totales sont couvertes dans le pays, il y a donc environ 92 % d’écart de protection au cours de cette période.

Une intervention précoce est nécessaire pour combler l’écart de protection, qui existe dans toutes les branches d’assurance et la seule issue est une solution public-privé en créant un pool national de catastrophes pour couvrir les risques de catastrophes naturelles, Soumya Kanti Ghosh, la conseillère économique en chef du groupe à SBI a déclaré dans la note.

Les pertes économiques totales dues aux inondations de 2020 se sont élevées à 7,5 milliards de dollars ou 52 500 crores de roupies, mais l’assurance disponible n’était que de 11%, a-t-il déclaré dans le rapport, ajoutant que si le gouvernement l’aurait assuré, alors la prime pour la somme d’assurance de 60 000 roupies. crore n’aurait été que de Rs 13 000 à 15 000 crore.

Outre les pertes humaines, il y a d’énormes pertes économiques dues aux catastrophes naturelles. » (USD 44,7 milliards). Si ces pertes sont ajustées avec les prix actuels, les pertes s’élèvent à environ 87 milliards de dollars US ou Rs 13 lakh crore », a-t-il déclaré. En outre, il existe un énorme écart dans la déclaration des pertes (les données sur les pertes de seulement 193 événements sont disponibles pour le pays) et il existe également des problèmes dans les méthodologies d’estimation existantes, selon le rapport.

Ces derniers temps, l’intensité et la fréquence des catastrophes naturelles, en particulier les cyclones, ont également augmenté à plusieurs reprises. Par exemple, la fréquence des cyclones sur la côte ouest (Maharashtra, Gujrat) augmente, ce qui n’avait pas été observé dans le passé. On estime que les pertes économiques mondiales dues aux catastrophes naturelles et d’origine humaine se sont élevées à 202 milliards de dollars (0,24 % du PIB mondial) en 2020, contre 150 milliards de dollars en 2019.

Les États-Unis ont été les plus durement touchés, avec de vastes étendues de leur côte est frappées par des ouragans, des incendies de forêt dans l’ouest et le Midwest frappé par un nombre record de tempêtes de convection.

L’Australie a également souffert d’une sécheresse, d’incendies de forêt et de tempêtes sans précédent. L’Asie a subi des inondations mortelles et catastrophiques dues aux pluies de mousson. Il y a également eu une augmentation des calamités naturelles et l’émergence d’autres risques tels que le risque lié au changement climatique.

Le déficit mondial de protection contre les catastrophes était de 113 milliards de dollars en 2020, contre 87 milliards de dollars en 2019, mais en baisse par rapport à la moyenne des 10 dernières années de 143 milliards de dollars, selon le rapport.

Parmi tous les pays, la France dispose d’un régime d’assurance national depuis 1989. Depuis 2016, les pertes assurées dépassent les 550 millions d’euros chaque année, avec une perte annuelle moyenne de 810 millions d’euros, contre une perte annuelle moyenne de 310 millions d’euros en 2000-2015.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les introductions en bourse, les introductions en bourse les plus performantes, calculez votre impôt à l’aide du calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share