L’Italien était toujours avec les «  slicks  » dans des conditions difficiles

15/05/2021 à 13:33 CEST

Nil Banos

Andrea Migno il est le premier pilote de la petite classe à répéter la pole position cette saison. Le dynamisme a été coupé en premier lieu. Dans un cours où, dans les quatre premiers «qualys», quatre noms différents occupaient la position privilégiée, il était aujourd’hui temps de répéter. Et l’Italien l’a fait.

Il l’a joué un peu Migno dans un Q2 compliqué. Et c’est que la pluie est revenue pour faire son apparition dès les premières mesures de la séance. L’équateur chronométré avait été dépassé et aucun pilote n’avait réussi à régler une première fois. Tout le monde ressent la piste et voit s’il a changé de pneus pour affronter cette deuxième et dernière section de la séance.

MotoGP sur DAZN disponible en direct et à la demande. Abonnez-vous et commencez votre mois gratuitement

Andrea Migno n’a pas fait ce changement de stratégie et de pensée. Le poleman Moto3 a décidé de tout risquer sur les slicks après avoir vu que la piste n’était pas complètement mouillée. «Quand la pluie est venue, je me suis dit ‘je veux faire un autre tour’, parce que jusqu’au dixième tour c’était sec. J’ai fait un autre tour pour voir comment était la piste. Je suis retourné au box et j’ai commenté que nous avions la paix d’esprit car il n’y avait pas trop d’eau « expliqua-t-il dans le parc fermé après son arrivée. « Nous sommes repartis avec le même caoutchouc et ça s’est bien passé. Je tiens à remercier tous ceux qui travaillent avec moi, car grâce à eux, je suis ici », a conclu le «16» italien.

Share