Lothar Matthäus fustige la politique de transfert de Hasan Salihamidzic au Bayern Munich

Malgré la perte du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions 3-2 contre le Paris Saint-Germain, le Bayern Munich a montré un excellent combat et créé de nombreuses occasions sous les lumières dans une Alliaz Arena enneigée. Ils l’ont fait sans le talisman Robert Lewandowski et Serge Gnabry, qui ont été testés positifs pour le coronavirus juste un jour avant le match. Le Bayern fait maintenant face à un test difficile à Paris, après avoir concédé trois buts à l’extérieur, et il devra probablement le faire sans Niklas Sule et Leon Goretzka, tous deux blessés lors de la défaite.

S’exprimant après le match sur Sky Germany (via Tz), Lothar Matthäus a jeté un regard approfondi sur l’équipe globale du Bayern et a remis en question certaines des décisions de personnel prises par Hasan Salihamidzic lors du mercato estival. Les décisions et les politiques de transfert ont toujours été un peu un bouton chaud entre Brazzo et Hansi Flick, mais au FC Bayern, le conseil exécutif, le conseil de surveillance et le directeur sportif ont tendance à détenir la plupart de l’autorité suprême en ce qui concerne ces décisions. En regardant l’équipe, Matthäus a interrogé certains des joueurs qui ont été amenés cet été par Brazzo.

«Ce sont les transferts qui ont été effectués l’automne dernier, la composition des transferts que nous critiquons depuis longtemps. Il y a quatre joueurs le dernier jour: [Doulas] Costa, [Bouna] Sarr, [Marc] Roca – ce ne sont pas des joueurs du Bayern Munich. Vous obtenez un joueur de la deuxième ligue espagnole, Roca, de l’Espanyol Barcelona. Et un Perisic et un Thiago vont en même temps. La Bavière n’a plus la qualité », a déclaré Matthäus.

Bayern Munich - Paris Saint-Germain

Photo de Sven Hoppe / alliance de photos via .

Pour le match contre le PSG, le Bayern n’a répertorié que six des neuf remplaçants disponibles sur le banc, Sarr parmi ces six. Bien sûr, Costa et Roca ont des problèmes de blessures en ce moment. Pourtant, la diatribe de Matthäus a beaucoup de poids parce que le Bayern manquait vraiment de profondeur sur le banc, en particulier obligé de faire venir Alphonso Davies et Jerome Boateng en première mi-temps en raison des blessures de Goretzka et Sule. C’était différent la saison dernière lorsque Flick avait beaucoup d’options à choisir lors de la course de la Ligue des champions au Portugal.

Matthäus a comparé la situation de l’équipe du Bayern à celle de Chelsea qui a remporté son match aller contre le FC Porto 2-0. «Chelsea a cinq grenades sur le banc pour la tempête, si je regarde les choses: Pulisic, Giroud, Hudson-Odoi, Zyiech et Abraham. Et la Bavière? Si le Bayern a un peu de problèmes de blessures, la qualité manque. À part Jamal Musiala, le joueur de 18 ans, personne n’est sur le banc pour l’offensive », a-t-il déclaré.