Luke Bryan accueille Morgan Wallen sur scène à bras ouverts malgré le scandale des insultes raciales

Le retour de Morgan Wallen à la musique country se poursuit, cette fois avec une apparition surprise lors d’un concert de Luke Bryan à Nashville, marquant sa première apparition publique majeure depuis son scandale d’insultes raciales. Bryan se produisait à Bridgestone Arena aux côtés de Jason Aldean et Tyler Hubbard de Florida Georgia Line lorsque Wallen a été amené sur scène, interprétant lui-même « Whiskey Glasses » et « More Than My Hometown » et restant également sur scène pour « She’s Country » d’Aldean. Lorsqu’il a rejoint ses compatriotes chanteurs country sur scène, Wallen a été accueilli par des applaudissements tonitruants de la foule, auxquels Aldean a répondu « uniquement à Nashville ».

En raison des plaisanteries sur scène des autres artistes, il n’est pas clair si Bryan était au courant ou non que Wallen les rejoindrait. « Un très bon ami à moi est ici dans les coulisses ce soir », a déclaré Aldean à Bryan sur scène. « Je ne sais pas si tu le sais. » Bryan avait une certaine appréhension en plaisantant. « Ai-je besoin d’un autre shot de tequila pour surmonter ça ? » Il a demandé. Avant d’interpréter « More Than My Hometown », Wallen a vaguement parlé à la foule de sa situation actuelle. « C’est une chanson sur le fait de rester fidèle à soi-même », a déclaré Wallen. « Et ça a été une chose vraiment difficile pour moi à faire ces derniers temps, mais je suis là. »

Wallen est apparu sur Good Morning America pour une interview en juillet, où il s’est excusé pour la vidéo où il utilise le mot n qui a fuité en février. Dans une interview préenregistrée avec Michael Strahan, Wallen a déclaré que lui et ses amis « disaient trucs stupides ensemble » et que « dans notre esprit, c’est ludique ».

« Cela semble ignorant, mais c’est vraiment de là que ça vient … et c’est faux », a-t-il poursuivi, disant à Strahan qu’il n’utilisait pas « fréquemment » l’insulte mais que quand il l’a fait, il l’a fait autour de ce « certain groupe d’amis » à lui. Il a ajouté que dans les images filmées, il « ne le pensait en aucune manière, d’aucune manière péjorative ». Le joueur de 28 ans a déclaré qu’il n’était « pas sûr » de ce qui lui avait fait sentir qu’il pouvait utiliser le mot et a déclaré qu’il pensait qu’il « l’ignorait simplement ». « Je ne pense pas que je me suis assis et que je me suis dit : ‘Hé, est-ce bien ou est-ce mal ?' », a-t-il expliqué.

À la suite des excuses de Wallen, la présidente de la section de Nashville de la NAACP, Sheryl Guinn, a déclaré à TMZ qu’elle ne prenait pas les excuses de Wallen au sérieux. Après avoir regardé les excuses de Wallen, Guinn a déclaré qu’elle pensait qu’il regrettait d’avoir été surpris en train d’utiliser une insulte raciste plus qu’il ne regrettait l’acte lui-même. Elle a également émis l’hypothèse qu’il n’avait jamais pensé à la vraie signification du mot et qu’il l’avait utilisé avec insensibilité. Elle a été rebutée par l’explication de Wallen selon laquelle le mot était « enjoué » dans ce contexte, et a déclaré qu’il s’agissait d’un cas de privilège blanc l’aveuglant sur la douleur qu’il causait aux autres. Elle a dit que pour sa part, Wallen n’a pas été racheté de manière satisfaisante.

Share