L’Ultra Clean Maraton élimine 1 tonne de déchets et récolte 15 000 €

11 juin 2021 à 14:04 CEST

Sport.es

A 07h00 le matin de Journée mondiale de l’environnement Les coureurs des 24 équipes se réunissaient à Terrassa prêts à commencer le voyage de 60 kilomètres, en courant et en ramassant les déchets, c’est-à-dire en pratiquant le plogging.

De 08h00 à 10h00, deux cents volontaires, dont le nouveau ministre de l’Action Climat Thérèse Jordà et une quinzaine d’entités s’étaient rendues sur les plages, les brise-lames et sous la mer pour collecter plus de déchets.

Avant 19h00, tout le monde était arrivé au Moll de Marina, à côté du Port Olympique, avec ses sacs pleins de déchets.

Parmi les coureurs et les bénévoles, 1 tonne de déchets a été retirée des espaces naturels samedi 5 juin.

Courtiers de plogging

Au total, il y a eu 217 coureurs, ce sont des groupes de sportifs et d’amoureux de la nature, certains liés à des centres de randonnée ou de sport, comme ceux de Viladrau ou l’équipe de la Club de natation de Catalogne, marques et entreprises sportives du monde du sport, comme Salomon, vainqueur incontesté de l’ultra Marathon avec un temps de 4h40 minutes, ou Klassmark, qui a envoyé une équipe féminine qui est arrivée à la deuxième place, des groupes déjà fans de plogging, comme comme Petjada Verda, les de Alicante Plogging Rrévolution, ou le Lleida & rdquor;Conscience de la planète& rdquor;, et de nombreuses autres entreprises et organisations qui ont souhaité rejoindre les ONG environnementales à travers cette course : Gili Trail, Peusa Energia, Allianz, Qlikk, PayExpert, Girbau, Recyduo, l’Association catalane des communes, le Consorci del Besòs ou les sponsors de l’événement, Urbaser et BBVA.

Fonds de conservation de la nature

Au total, les équipes ont réussi à récolter 15 800 € pour des projets de conservation de la nature d’entités environnementales, consolidant l’Ultra Clean Marathon en un projet sportif durable.

Satisfaction entre les coureurs et l’organisation

Des de la Xarxa per a la Conservació de la Natura, promoteur de la course avec l’Agence des déchets de Catalogne, ont exprimé leur satisfaction.  » Nous sommes heureux de voir les coureurs heureux. Ils annonçaient déjà avec Klassmark qu’il s’agissait d’un parcours varié et ludique, avec de beaux paysages, des tronçons de montagne et des tronçons urbains… avec les entités environnementales & rdquor ;. « Nous avons uni sport et environnement et nous avons créé un « Tinder & rdquor; environnemental & rdquor; plaisanté Albert bosch, ambassadrice de l’initiative, qui a couru avec Erika Nuñez l’itinéraire complet sans faire de relais.

Share