Madison Cawthorn publie une déclaration frénétiquement défensive après que son vote du drapeau rouge ait mis son parti en colère .

« Je sais pertinemment qu’il n’entrera pas en vigueur », promet Madison Cawthorn, parlant dans une vidéo Instagram du projet de loi pour lequel il vient de voter, qui a été adopté par la Chambre avec un soutien républicain important. Parlant rapidement, Cawthorne a passé 3 minutes à expliquer pourquoi il avait voté pour la législation qui a mis son propre parti (au sens figuré) en armes.

[Photo by Joe Raedle/.]

Le nouveau projet de loi sur l’autorisation de la défense comprend un amendement présenté par le sénateur Ted Cruz et d’autres qui empêcherait les militaires qui refusent de se faire vacciner contre le COVID-19 d’être démis de leurs fonctions de manière déshonorante pour leur refus d’obéir à un ordre légal. Il comprend également une disposition relative au drapeau rouge qui permettrait à un membre de l’armée d’être temporairement débarrassé de ses armes dans certaines circonstances, selon American Military Newsreports.

La disposition est assez limitée, ne permettant cela que pour un maximum de 30 jours calendaires en cas d’urgence. Pourtant, lorsque Madison Cawthorn et d’autres républicains (dont 135) ont voté en faveur, leurs partisans ont exprimé très clairement leur déception.

Peut-être que la vague soudaine de critiques a concerné Cawthorn, car il a publié une vidéo de trois minutes expliquant pourquoi il avait soutenu le projet de loi et assurant à ses électeurs que la disposition du drapeau rouge ne serait pas incluse dans le texte final du projet de loi.

«Je voulais faire une vidéo très rapide pour répondre de manière concise à ces critiques de personnes croyant que je soutiens les lois du drapeau rouge. Un, c’est complètement faux… mais la raison pour laquelle j’ai dû voter pour cela hier… ce n’était pas en fait l’adoption de cette loi… je vous promets que ce drapeau rouge n’entre pas dans la loi. La raison pour laquelle nous avons dû voter pour cela est que tant de nos militaires en service actif qui refusent de se faire vacciner sont renvoyés de manière déshonorante…

Malgré les affirmations de Cawthorn selon lesquelles de nombreux militaires sont renvoyés de manière déshonorante pour avoir refusé de se faire vacciner, il n’y a aucune preuve claire que cela se produise. WUSA9 a demandé aux avocats du droit militaire quels seraient les résultats les plus probables, et bien qu’ils affirment que la cour martiale et la décharge déshonorante seraient des possibilités, ils disent également que des conséquences plus légères pourraient être plus probables.

En outre, The Hill a rapporté plus tôt ce mois-ci qu’au moins 68% de toutes les troupes en service actif ont été entièrement vaccinés et 78% ont reçu au moins une dose du vaccin contre COVID-19 – ce qui suggère qu’une majorité de militaires sont disposé à se conformer à cet ordre.

Share