in

Madrid ne manque pas et scelle son classement en finale de l’ACB

11 juin 2021 à 00h08 CEST

Le Real Madrid de Baloncesto a fait du WiZink Center sa forteresse pour certifier le passage en finale. Le troisième match de demi-finale contre Valencia Basket s’est terminé avec un 80-77 pour les Blancs, qui ont eu un mauvais moment mais à la fin Ils ont pu s’imposer avec les bonnes performances de Walter Tavares et Usman Garuba.

RMA

VAL

Real Madrid, 80

(22 + 20 + 17 + 21): Alocén (3), Causeur (15), Garuba (16), Tavares (7), Taylor (10) -le cinq de départ-, Rudy Fernández (5), Alex Tyus (1 ) , Poirier (4), Jaycee Carroll (6), Llull (13).

Panier de Valence, 77

(18 + 21 + 16 + 22) : Van Rossom (7), Dubljevic (8), San Emeterio (0), Williams (5), Sastre (8) -quintette initial-, Prepelic (11), Labeyrie (3) , Tobey (11), Kalinic (13), Vives (4), Hermannsson (7).

Arbitres

Antonio Conde, Carlos Peruga, Jordi Aliaga.

Incidents

Troisième match de la demi-finale au WiZink Center. 1 000 spectateurs.

Avec un match pour chacun, WiZink a été témoin de la définition des habitants et des «taronjas». Le visage montré à La Fonteta a beaucoup excité les Valenciens, mais le poids des hommes de Laso s’est fait sentir dans les premières mesures du quart d’ouverture. Les meringues battues sont sorties avec Alocen initial, toujours sans surmonter ses problèmes d’adducteurs. Assis ils attendaient une Lutte jouée avec plus d’enthousiasme que quiconque et un Abalde remis du Covid-19.

Les actions ont commencé avec zéro erreur par possession, avec une paire de triples propres par Causeur et Van Rossom pour chaque équipe. Taylor et Garuba ont ensuite été activés pour monter de 7 sur un Valencia erratique, qui visait l’entrée d’un Prépélique précis à escompter jusqu’à deux ans. Le tir à trois points de Tobey a mis la pression à la fin du premier quart-temps, mais Lulle relâcha son poignet pour chanter l’un des trois au cor.

Ils sont descendus à un deuxième quart-temps avec les beaux Rudy et Poirier, plus un infaillible Caroll de la ligne des soupirs. Même si la production valencienne avait Kalinic et Vives se faisant sentir dans la peinture blanche, clôturant le quart quart par un, mais entrant à la mi-temps avec un total de 42-39.

Dans le 3C la bête de Tavares a été activée avec 100% d’efficacité et trois rebonds (deux offensifs), frustrant la défense de Valence. Madrid est venu pour avoir l’avantage le plus large du duel, avec huit points, mais a terminé le quart avec seulement quatre à jouer après un bon quart de clôture par Hermannsson (cinq points en 4:36).

Avec une arrivée si serrée, les dix dernières minutes avaient tout pour plaire au WiZink. Un Lulle battu a marqué deux triples, mais les Valenciens sont montés et sont venus en mettre un en dessous. Dubljevic a réussi quatre lancers francs pour donner vie à un Valencia Basket qui s’est accroché au clou brûlant. À la fin, Le vol de Tavares, le rebond offensif de Garuba et les lancers francs de Causeur ont fait pencher la balance en faveur des locaux, qui attendent déjà un rival en finale : Lenovo Tenerife ou le Barça.

Croissance saine : les exportations de produits agricoles biologiques bondissent de 51 % au cours de l’exercice 21