in

Magnussen fera ses débuts en IndyCar pour McLaren SP à Road America · .

L’ancien pilote Haas Kevin Magnussen fera ses débuts en IndyCar à Road America ce week-end pour McLaren SP, à la place de Felix Rosenqvist.

Rosenqvist a été impliqué dans un grave accident lors de la première course du Grand Prix de Detroit le week-end dernier, qu’il a qualifié de « la plus violente » de sa carrière. Il n’a subi aucune blessure grave mais a été hospitalisé pendant la nuit et a été remplacé par l’ancien pilote McLaren SP Oliver Askew lors de la deuxième course.

Askew court à nouveau ce week-end, à la place de Rinus Veekay – blessé dans un accident de vélo – pour Ed Carpenter Racing. Magnussen interviendra donc chez McLaren SP.

McLaren SP a publié aujourd’hui une annonce disant : « Suite à une évaluation de l’équipe médicale d’Indycar, Felix Rosenqvist n’a pas été autorisé à participer au Grand Prix du groupe REV de ce week-end à Road America.

« Felix sera remplacé pour le Grand Prix Groupe REV par Kevin Magnussen, qui fera ses débuts en Indycar », indique le communiqué.

Après avoir été libéré de Haas lors de la saison 2020 de F1, Magnussen s’est entretenu avec plusieurs équipes IndyCar. À l’époque, le PDG de McLaren, Zak Brown, a déclaré qu’il n’y avait “pas de place” pour lui dans l’équipe de McLaren car ils avaient déjà signé Pato O’Ward et Rosenqvist. Cependant, il a dit qu’il pensait que “Kevin est un pilote très rapide, très agressif, ce qui, je pense, correspond au style de conduite IndyCar.”

Magnussen a piloté pour l’équipe de F1 de McLaren au cours de la saison 2014, réalisant son seul podium en F1 lors de ses débuts au Grand Prix d’Australie 2014. Il s’est retrouvé dans un rôle de réserve au sein de l’équipe pour 2015, suite au retour de Fernando Alonso et a rejoint Renault en 2016.

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

IndyCarParcourir tous les articles IndyCar

Partagez cet article de . avec votre réseau :

Chaque nouveau film et émission à venir sur Disney + en juillet 2021 – .

Le Congrès votera sur un nouveau paquet antitrust qui ne veut aucune application préinstallée d’Apple sur l’iPhone