Manchester United et l’Atalanta de Cristiano menacent l’avenir de Villarreal

13/09/2021 à 02h43 CEST

Europe Presse

Villarreal aura un retour compliqué dix ans plus tard au Ligue des champions après avoir été encadré dans un groupe E difficile où il retrouvera Manchester United, encore renforcé par la signature de Cristiano Ronaldo, et Atalanta, ses deux principaux obstacles parmi un quatuor de rivaux complété par les Swiss Young Boys.

Le « sous-marin jaune » profitera à nouveau de l’hymne de la Ligue des champions une décennie plus tard de vivre l’expérience pour la troisième fois puis de repartir sans pouvoir marquer de points dans un groupe où il a dû composer avec le Bayern Munich, Manchester City et Naples.

A cette occasion, les rivaux sont à nouveau d’un bon niveau, à commencer par un Manchester United anglais qui voudra se venger après avoir perdu aux tirs au but il y a quelques mois à l’Arena Gdansk (Pologne) contre l’équipe d’Unai Emery en finale de la Ligue Europa.

Le triple champion continental veut également briller à nouveau dans la meilleure compétition européenne après quelques années où il a été éloigné des meilleurs depuis que l’Ecossais Sir Alex Ferguson a quitté le banc et avec plus d’importance pour son voisin City. En réalité, l’année dernière n’a pas pu passer la phase de groupes, dépassé par le PSG et Leipzig, bien qu’ils aient pu s’imposer au Parc des Princes, bien qu’ils aient ensuite montré leur potentiel en Ligue Europa.

Et d’être le rival d’antan en Ligue des champions, les ‘Red Devils’ ont misé fort pour renforcer une équipe qui avait déjà un bon niveau et qui a désormais trouvé la cerise sur le gâteau à la dernière minute avec le retour de Cristiano Ronaldo. Le joueur de Madère a quitté la Juventus et est revenu à Manchester douze ans plus tard avec le désir de prendre le club qui l’a élevé au plus haut niveau et de donner plus de puissance à son jeu offensif.

Les Portugais mettront le but dans un United qui peut se vanter d’avoir beaucoup de « dynamite » et des alternatives aux ordres d’Ole-Gunnar Solskjaer. Aux côtés de ‘CR7’, qui depuis son départ du Real Madrid n’a pas eu une belle histoire d’amour avec la Ligue des champions, l’équipe anglaise, vice-championne l’an dernier de Premier League, compte un autre buteur comme l’Uruguayen Edinson Cavani. produit national avec Rashford, Greenwood et le récemment signé Jadon Sancho, sans oublier le French Martial.

Et en plus, il entretient également le Portugais Bruno Fernandes, son leader la saison dernière et qui depuis sa position au centre du terrain a pu contribuer buts (28) et passes décisives (17), et le Français Paul Pogba. Tous deux sont ses meilleurs joueurs dans la zone large où restent également Fred, Matic, Van de Beek ou l’Espagnol Juan Mata.

Manchester United n’a pas non plus oublié de renforcer sa défense et pour cela il a repris les services du Français Varane. L’ancien défenseur central du Real Madrid a déjà montré sa qualité chez le 13 fois champion d’Europe et il va maintenant essayer d’aider à élever le niveau derrière avec Maguire et de rendre la vie un peu plus facile pour David de Gea.

L’OFFENSIVE ATALANTA N’EST PLUS UNE SURPRISEVillarreal aura également un rival coriace pour l’une des deux premières places du groupe à l’Atalanta, L’équipe italienne est quelque peu loin du potentiel par équipe du triple champion d’Europe, mais elle a déjà clairement indiqué qu’elle sera un adversaire très difficile également en raison de ce qu’elle a offert au cours de ses deux dernières saisons.

Tout Bergame s’est qualifié pour la troisième saison consécutive parmi les 32 équipes de la Ligue des champions et aspire à revenir pour atteindre au moins la huitième place comme il l’a fait au cours de ses deux premières années, où il a monopolisé une partie des projecteurs pour son football attrayant et offensif.

La ‘DEA’ a touché les demi-finales du tournoi de la campagne 2019-2020, celle de ses débuts et dans laquelle elle était sur le point de renverser le tout-puissant PSG, tandis qu’en 2020-2021 elle est tombée au deuxième tour contre le Real Madrid et après avoir vaincu un groupe difficile avec Liverpool et l’Ajax.

Réalisé par la main de fer de Gian Piero Gasperini, L’Atalanta, troisième de la dernière Serie A, a déjà l’expérience d’avoir encadré certaines des meilleures équipes d’Europe avec un pari offensif qui n’a pas bougé d’un iota cette année où il n’a pas été renforcé à l’excès.

En effet, l’entraîneur vétéran a perdu une pièce clé en défense comme l’Argentin Cristian Romero, parti à Tottenham, mais conserve par ailleurs le reste de ses pièces clés telles que le centre Toloi, les couloirs Maehle et Gosens, les milieux de terrain Pessina, Pasalic, De Roon et Freuler, et surtout les buteurs colombiens Zapata et Muriel et les talentueux Miranchuk et Malinovski.

Finalement, la quatrième équipe de ce groupe F est les Swiss Young Boys, un rival théoriquement abordable et contre lequel Villarreal ne devrait pas laisser de points s’il veut prétendre à l’une des deux premières places donnant accès aux huitièmes de finale de la compétition.

Les champions suisses n’ont pas réussi à se qualifier pour la phase de groupes l’année dernière après avoir été éliminés au troisième tour Il avait déjà joué pour le Midtjylland danois, mais cette saison, il n’a pas échoué après avoir battu le Slovan de Bratislava en Slovaquie, le Roumain de Cluj et, enfin, le Hongrois Ferencvaros.

L’équipe de Berne n’a guère un grand bilan dans le football interclubs européen, bien qu’elle ait été demi-finaliste de la Coupe d’Europe lors de la saison 1958-1959. Formé par David Wagner, n’a pas d’acteurs trop connus de la scène continentale et où se démarquent le milieu de terrain suisse Vincent Siero et l’attaquant américain Jordan Siebatcheu.

Share