Marc Márquez affirme que la course de demain pour lui « est en attente »

26/06/2021 à 18:05 CEST

.

L’Espagnol Marc Marquez (Repsol Honda RC 213 V), qui a terminé 20e des qualifications du Grand Prix MotoGP des Pays-Bas sur le circuit d’Assen, a déclaré que la course pour lui est « totalement en cours », mais que « vous devez la passer, jouer le jeu et rentrer à la maison « , puisqu’ils ne peuvent pas  » espérer grand-chose, il suffit de passer la course et d’attendre les vacances d’été « .

« Je veux me reposer et me déconnecter de tout ; et puis on commencera à préparer la deuxième partie de saison, qui sera sûrement importante », poursuit-il. Marquez.

Après les problèmes d’électronique que vous avez subis hier, Marc Marquez a assuré que la réaction « a été bonne »: « Il y a eu une réaction et quand on demande quelque chose et qu’on réagit vite, c’est bien, surtout parce qu’hier, en analysant la chute, on a vu que je roulais sur cette courbe et l’antipatinage n’étaient pas là et c’est pourquoi je suis tombé ».

« C’est important de le comprendre et aussi de se sentir écouté, la marque réagit très bien, et j’en suis très reconnaissant ; et c’est ce dont j’ai besoin, ce dont un pilote a besoin. C’est aussi vrai que la chute d’aujourd’hui nous a pénalisés beaucoup et pour beaucoup que la moto était un peu mieux, je suis humain et j’ai ressenti les coups et la confiance, même si c’était un accident plus normal, le genre qui peut arriver en qualifications », explique le pilote Repsol Honda.

« A partir de là, bon, demain il faut essayer de passer la course au mieux, même si honnêtement je pense déjà aux vacances et à l’été pour bien récupérer et essayer de faire un petit pas physiquement pour voir si dans la deuxième partie de la saison de course, nous pouvons être plus constants », ajoute-t-il Marquez.

Sincère comme toujours, le pilote Repsol Honda se dit « surpris » du niveau auquel il peut « être physiquement » lorsqu’il roule comme il veut : « En ce sens nous avons fait un pas, notamment en ce qui concerne le Mugello ou Montmeló, qui est un peu ma référence de l’année ; le Sachsenring on l’a mis de côté car on sait déjà tous que c’est un circuit de gauche ».

Concernant ses maux après la forte chute d’hier, il a déclaré : « Ce n’est un secret pour personne qu’hier après-midi, à sept heures, j’ai décidé de passer un scanner de ma cheville droite car ça me faisait de plus en plus mal, je ne comprenais pas ce qui se passait, même si j’ai senti qu’il n’y avait rien de grave car au début je ne me plaignais pas beaucoup, mais ça devenait de plus en plus difficile de marcher et il y a eu un moment où j’ai pensé que je ne pouvais pas conduire aujourd’hui. »

« Nous avons fait le scanner et ils ont vu qu’il y avait beaucoup d’inflammation, du sang accumulé dans l’articulation de la cheville, et étant le bon, cela rend les courbes droites très difficiles à jouer avec le frein arrière et à bien soutenir le pied. Heureusement, cela matin, je suis sorti et j’ai pensé « Je ne pourrai pas », mais ça s’est réchauffé, ça s’est amélioré et en travaillant toute la journée, ça s’est amélioré, donc demain ce sera encore mieux, j’ai senti l’évolution, mais tout et donc on ne peut pas prétendre avoir une très, très bonne carrière, bon, on est parti loin derrière, mais au moins faire une course normale », reconnaît-il Marc Marquez.

« Le reste des coups est normal, hématome au genou, coude, cervical, mais c’est normal, ce qui m’inquiétait c’était la cheville, qui avait un coup fort c’est ce qui me gênait et avec l’inflammation on ne voit pas s’il y a c’est une petite fissure, mais au moins il n’y a pas de fracture qui soit aussi importante », souligne le pilote de l’équipe Repsol Honda.

« La bonne chose est qu’à part l’inflammation, il n’y a rien d’autre et je pense que demain je serai meilleur, mais je pense plus que dans la course de demain à récupérer pendant l’été, à m’asseoir et à analyser la première partie de la saison et à me préparer le deuxième bien. , ce qui est notre objectif, puisque mon intention est d’être constant, je ne dirai pas cela en gagnant des courses, mais en faisant un pas de plus et en ne passant pas d’une course à l’autre en faisant des pics », a-t-il souligné Marquez sur ses buts pour la deuxième partie de saison.

Share