Marché NBA : les principaux transferts et transferts de 2020-21

L’été en NBA a une nouvelle fois été chargé, avec de nombreux hauts et bas, avec de nombreux transferts et mouvements dans les 30 franchises, qui ont tenté de conditionner leurs effectifs pour obtenir les meilleurs résultats cette saison. Parmi tous, nous en soulignons dix :

Moulins à galettes

L’Australien (33 ans et 1,85 m) a quitté San Antonio cet été après dix saisons pour atterrir en tant qu’agent libre avec les puissants Brooklyn Nets. Le meneur, un buteur compulsif, a signé pour deux saisons et 12 millions de dollars. Ce sera un atout important dans les prétendants au ring, surtout maintenant que la participation de Kyrie Irving est dans les limbes en raison de son refus de se faire vacciner contre le COVID.

Russell Westbrook

Russell Westbrook, avec les Lakers. Robert Hanashiro (USA TODAY Sports)

Le meneur (1,90 m) affronte un moment clé de sa carrière : c’est une heure ou jamais. Il n’a plus beaucoup d’occasions de conquérir le ring : l’âge (32 ans) commence à faire des ravages sur un joueur ultra explosif en tête-à-tête. Les Lakers sont sa troisième équipe au cours des trois dernières années : il est venu à Los Angeles en provenance de Washington lors d’un transfert impliquant jusqu’à cinq équipes et a provoqué le départ de Kyle Kuzma, Montrezl Harrell et Kentavious Caldwell-Pope du Staples Center.

Carmelo Anthony

L’attaquant (37 ans et 2,01 m) était l’une des recrues les plus « cool » de l’été et l’une des plus désirées ces dernières saisons pour avoir pu l’unir à son ami LeBron. Il vient des Portland Trail Blazers, une franchise dans laquelle il était les deux dernières saisons et qui a sauvé une carrière qui allait gâcher en 2008 : il était à un pas de la retraite après être parti par la porte dérobée d’Oklahoma City Thunder, d’abord , et après les Houston Rockets. Signature minimum de vétéran : un an et 2,6 millions de dollars.

Juancho Hernangómez

Juancho Hernangómez, avec les Boston Celtics. Maddie Meyer (.)

L’attaquant espagnol (26 ans et 2,06 m) a connu un été, disons, aussi mouvementé. Après avoir terminé la saison avec le Minnesota, les Wolves l’ont échangé aux Memphis Grizzlies, une franchise en reconstruction avec peu d’ambition sportive dans un avenir proche. C’était un pas en arrière qui s’était fixé après neuf jours : du Tennessee aux Boston Celtics, l’une des organisations les plus prestigieuses de la NBA dans le monde et avec des aspirations, au moins, à se battre pour une bonne position à l’Est.

Ricky Rubio

Ricky Rubio, avec les Cleveland Cavaliers. ERIK S. LESSER .

Le meneur espagnol (30 ans et 1,90 m) évoluera cette saison dans les Cleveland Cavaliers, où son rôle est clair… et assez récurrent ces dernières années : il doit être le guide d’une jeune équipe en construction. C’est sa quatrième franchise en moins d’un an : Phoenix, Oklahoma, Minnesota et, maintenant, Cleveland. Tout cela depuis le 11 novembre 2020.

marcheur Kemba

Le gardien (31 ans et 1,83 m) rentre chez lui. Il jouera la saison prochaine dans les Knicks de New York après l’un de ces interminables mouvements NBA: il a terminé la saison dernière dans un Celtics qui l’a échangé en Oklahoma. Le Thunder a négocié un rachat qui lui a permis d’atterrir dans la Grosse Pomme. Après quelques bonnes années à Charlotte et pas de caillage à Boston, il a une nouvelle opportunité de montrer à quel point il est un excellent joueur.

Kyle Lowry

Le meneur de jeu (35 ans et 1,83 m) était l’une des pièces les plus recherchées du marché… et Miami Heat l’a emporté. Grâce à une signature et un échange avec les Raptors de Toronto, sa franchise depuis 2012 et avec laquelle il a conquis le ring, Lowry a débarqué en Floride avec un contrat de 90 millions de dollars sur trois ans. Ceux du Canada ont fait participer Goran Dragic et Precious Achiuwa à l’opération. C’est un joueur d’une qualité incalculable, au tir et à l’intelligence tant en attaque qu’en défense.

DeMar DeRozan

DeMar DeRozan, avec les Chicago Bulls. Kamil Krzaczynski (USA TODAY Sports)

Les Chicago Bulls ont vécu les quatre dernières saisons en dehors des séries éliminatoires. Un mauvais scénario que ni Hoiberg ni Boylen ni (pour l’instant) Billy Donovan n’ont pu résoudre. Pour cette raison, la franchise de l’Illinois s’est déplacée à risque. Parmi ces mouvements, DeMar DeRozan (32 ans et 1,98 m), qui atterrit via signature et échange et un contrat de 85 millions de dollars sur trois ans avec les Spurs de San Antonio. Les Bulls perdent des vétérans de niveau comme Thaddeus Young et Al-Farouq Aminu dans l’opération et trois tours du repêchage.

Boule Lonzo

Un autre signe et commerce aventureux de Chicago. Le meneur (23 ans et 1,98 m) vient aux Bulls des New Orleans Pelicans avec un contrat de 80 millions de dollars étalé sur quatre ans. L’équipe de Louisiane reçoit Tomas Satoransky, Garrett Temple et un deuxième tour en 2024. Ball est un joueur de haute qualité qui n’a pas encore vraiment explosé. Il formera une force extérieure redoutable aux côtés de Zach LaVine et DeMar DeRozan.

Kyle Kuzma

L’attaquant (26 ans et 2,08 m) était l’une des grandes promesses des Lakers qui n’ont jamais complètement explosé. Et été après été, c’était la chair de la rumeur, et finalement la spéculation s’est réalisée. Kuzma est entré dans le transfert de Russell Westrook et son avenir est Washington, dans un Wizards dans lequel il peut faire un pas de plus dans une carrière qui est à deux doigts de stagner. C’est un maintenant ou jamais.

Share