Martin Brundle suggère de limiter potentiellement l’utilisation du DRS en Formule 1

Martin Brundle a présenté ses réflexions sur la façon dont les limites de piste peuvent être mieux contrôlées en Formule 1, y compris l’utilisation de la limitation de l’utilisation du DRS pendant les courses.

Les questions entourant ce qui définit le bord de la piste et où les limites sont appliquées ou non autour d’un circuit ont été un sujet de conversation brûlant en Formule 1 cette saison – d’autant plus que la majorité des pistes comprennent désormais des zones de ruissellement d’asphalte. plutôt que des zones d’herbe et de gravier définies.

Max Verstappen en particulier a enfreint ces limites à plusieurs reprises, voyant des temps au tour assez bons pour la pole position supprimés à Imola et Portimao – ainsi qu’une multitude de temps au tour supprimés pour d’autres pilotes dans la saison jusqu’à présent.

Le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a depuis appelé à l’application de la cohérence tout au long des circuits pour aider à régler le problème, une opinion qui semble devenir le consensus dans le paddock, car les règles changent actuellement coin par coin et piste par piste.

Brundle est d’accord et a comparé la mise en œuvre des limites de piste par la Formule 1 avec d’autres catégories, et a également suggéré des solutions potentielles pour éviter que les pilotes ne respectent les règlements.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

«Dans les courses de voitures de sport de style Le Mans, l’observation des limites de piste est brutale et les pilotes contrôlent leurs voitures en conséquence», a écrit Brundle dans sa chronique d’après-course de Sky Sports.

«Sur le site de conduite d’entreprise de mon ami Jonathan Palmer à Bedford, si vous courez large et trichez les coupures de courant du moteur. Ce serait potentiellement dangereux à des vitesses F1, mais un pilote pourrait, par exemple, perdre l’activation du DRS pendant quelques tours, bien que, bien sûr, ce ne soit pas un problème pour eux vers la fin de la course.

«Je me demande si l’activation de l’aileron arrière du DRS ne devrait pas de toute façon avoir une limite de temps globale par course pour chaque pilote à utiliser comme il le souhaite en attaque et en défense, car une fois de plus malgré la perte de 120 mètres de zone, la descente était un peu trop puissante le pit tout droit dimanche lorsqu’il est combiné avec un sillage dans un vent de face.

«Cela a cependant généré des balayages audacieux autour de l’extérieur du virage 1 à grande vitesse pour la position, notamment pour que Hamilton dépasse ses deux principaux rivaux pour une 97e victoire.

«Et c’était bien mérité aussi. S’il a eu de la chance avec la deuxième place à Imola aux dépens de Bottas après son gros shunt avec George Russell, alors il méritait certainement celui-ci.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!