Masi pourrait tenir des pourparlers «à huis clos» avec ses rivaux du titre

Michael Masi peut encore s’asseoir avec Lewis Hamilton et Max Verstappen, mais ne s’attend pas à ce que les détails des pourparlers soient publiés.

La dernière fois à Silverstone, les protagonistes du titre se sont affrontés dans le premier tour avec Verstappen mis à la retraite.

Cela a fait les gros titres de la conversation depuis, avec à peu près tout le monde ayant une opinion sur qui, le cas échéant, était en faute.

Alors que Mercedes maintient que Hamilton n’a rien fait de mal selon le propre guide de dépassement de la FIA, l’équipe appelant Red Bull à atténuer ses attaques « personnelles » contre Hamilton, Red Bull a déclaré que Mercedes qualifiant Verstappen de trop agressif est « injustifié », Christian Horner ajoutant que « Hamilton était l’agresseur dimanche ».

Mais quel que soit le côté de l’argument sur lequel on se tient, il reste que Verstappen n’a pas marqué un seul point dimanche dernier alors que Hamilton en a remporté 25 pour la victoire de la course, l’écart entre les deux étant réduit à huit points.

Certains pensent que la rivalité pourrait maintenant atteindre son paroxysme, ce qui serait formidable pour le championnat si les deux pilotes la gardent propre et maintiennent un niveau de respect.

Masi pourrait encore les asseoir avant la prochaine course, le GP de Hongrie, pour discuter un peu – et en privé –.

« Il y a diverses discussions qui ont lieu avec les pilotes individuellement, celles-ci se dérouleront à huis clos et du point de vue de la FIA, elles le resteront », a déclaré le directeur de course de la FIA.

« La façon dont je gère ce tête-à-tête avec les pilotes restera entre moi et les pilotes et les équipes. »

Vérifiez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Quant à Wolff et Horner, qui ont également échangé des coups – bien que seulement verbalement – ​​depuis l’accident, la FIA dit qu’ils prendront des mesures pour réprimer les équipes faisant pression sur les commissaires sportifs alors qu’elles enquêtent sur les incidents.

Selon Motorsport.com, les équipes ont été informées que personne d’autre que les officiels de la FIA nécessaires pour une enquête ne sera autorisé à accéder à la salle des commissaires sans autorisation, à moins qu’ils n’aient été convoqués.

Cette décision sera régie par l’article 12.2.1.i du Code Sportif International de la FIA, qui stipule qu’une infraction s’est produite en cas de non-respect des instructions des officiels compétents pour le déroulement sûr et ordonné de l’Épreuve. « 

Share